PÉRIPHÉRIE

Pourquoi des chevreuils ont-ils été abattus au Jardin botanique de Meise?

Pourquoi des chevreuils ont-ils été abattus au Jardin botanique de Meise?

(Illustration) Reporters / DPA

Sans concertation, une dizaine de chevreuils ont été abattus afin de protéger des espèces au Jardin Botanique de Meise, en bordure de Bruxelles. Voilà qui fâche le ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts. Qui part à la chasse aux infos.

Le ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts, a écrit à la direction du Jardin botanique de Meise, a-t-il expliqué mercredi en commission du parlement flamand. Sans concertation, une dizaine de chevreuils ont été abattus afin de protéger certaines des espèces de cette institution située en bordure de Bruxelles.

L’association de défense des animaux Gaïa a accusé le Jardin botanique d’avoir choisi une solution de facilité. En colère, Weyts souhaite connaître les circonstances dans lesquelles la décision a été prise et éviter qu’à l’avenir un tel fait se reproduise.

Le ministre a reçu une réponse de l’institution de Meise: elle a suivi un avis de l’INBO (Institut flamand de la Nature et de la Forêt) et la décision d’abattre les animaux a été prise en dernier recours, après avoir épuisé les autres moyens.

Une réunion associant les responsables du Jardin botanique et les services du Bien-être animal sera organisée afin d’éviter que des animaux ne doivent encore être abattus.


Nos dernières videos