FRANCE

Patrick Balkany détourne des fonds, sa ville lance une cagnotte pour payer… sa caution

Alors que le maire de Levallois-Perret, coupable de fraude fiscale et de blanchiment d’argent, a déposé une nouvelle demande de remise en liberté, ce mardi, des habitants de sa ville espèrent récolter assez d’argent pour payer sa caution. Cocasse.

«On n’a plus un rond» et «aucune intention de fuir». Pour la deuxième fois en quinze jours, Patrick Balkany est venu ce mardi demander sa mise en liberté devant la cour d’appel de Paris, après sa condamnation dans le volet blanchiment de son procès.

Actuellement détenu à la prison parisienne de la Santé depuis le 13 septembre, le maire LR de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) sera fixé mercredi prochain. Une semaine d’attente que comptent mettre à profit certains habitants de sa ville pour… collecter un maximum de fonds destinés à payer la caution de l’ancien député.

Ses statuts déposés lundi à la préfecture, l’association de soutien à Patrick Balkany espère ainsi venir en aide à la famille du politicien, qui se dit sans le sou.

«Nos comptes bancaires sont saisis et nos indemnités aussi, a d’ailleurs répété Isabelle Balkany, sa femme, au micro de BFMTV. Donc, nous n’avons strictement plus rien. Et on nous demande une caution de 500.000 euros.»

Cocasse, l’initiative divise à Levallois-Perret: certains habitants étant prêts à apporter leur aide tandis que d’autres sont révoltés à l’idée de donner un coup de pouce à un homme qui a été déclaré coupable de détournement de fonds.

Nos dernières videos