ALLEMAGNE

De la chute du Mur de Berlin à la réunification, 12 mois de bouleversements en Allemagne

De la chute du Mur de Berlin à la réunification, 12 mois de bouleversements en Allemagne

Photo prise la 22 décembre 1989: des personnes de l’Allemagne de l’Est rejoignent des personnes de l’Allemagne de l’Ouest. AFP

De l’ouverture du Mur de Berlin au soir du 9 novembre 1989 à l’acte solennel de réunification le 3 octobre 1990, retour sur 12 mois de bouleversements pour l’Allemagne moderne.

1.9 novembre 1989: le Mur tombe

Alors que des milliers d’Allemands de l’Est fuient leur pays en passant par la Hongrie qui laisse désormais le passage libre, la RDA décide le 9 novembre 1989 d’ouvrir le mur de Berlin et la frontière inter-allemande.

Le SED, le parti communiste au pouvoir en Allemagne de l’Est, dirigé par Egon Krenz depuis la chute d’Érich Honecker le 18 octobre, accepte le principe d’élections libres.

Arrivé à la tête du gouvernement est-allemand, le communiste réformateur Hans Modrow propose le 17 novembre dans son discours de politique générale devant la chambre du peuple (le parlement), une «communauté contractuelle» entre la RDA et la RFA.

Son gouvernement de coalition comprend plus d’un tiers de non-communistes.

De la chute du Mur de Berlin à la réunification, 12 mois de bouleversements en Allemagne
Egon Krenz. Reporters/LAIF

2.28 novembre 1989: le plan de Kohl

Le chancelier ouest-allemand Helmut Kohl présente le 28 novembre un plan d’unification de l’Allemagne mais sans avancer de date.

Tandis que, début décembre, Egon Krenz démissionne de ses fonctions de chef de l’État et chef du SED, MM. Kohl et Modrow conviennent, le 19 décembre à Dresde, de réaliser une «communauté contractuelle» allemande.

Des milliers d’Allemands de l’Est font alors un triomphe au chancelier ouest-allemand et réclament une unification pure et simple.

De la chute du Mur de Berlin à la réunification, 12 mois de bouleversements en Allemagne
Helmut Kohl. Reporters/DPA

3.Février 1990: négociations «2+4»

Le 10 février 1990, le président soviétique Mikhaïl Gorbatchev déclare à Moscou que les Allemands sont libres de déterminer leur avenir. Trois jours après, Helmut Kohl propose à Hans Modrow de négocier une union économique et monétaire allemande.

Le 14 février, à Ottawa, les quatre anciens alliés vainqueurs du nazisme (États-Unis, URSS, France, Grande-Bretagne), détenteurs depuis 1945 de droits sur l’Allemagne, décident d’engager avec la RFA et la RDA des négociations dites «2+4» sur les aspects extérieurs d’une réunification.

De la chute du Mur de Berlin à la réunification, 12 mois de bouleversements en Allemagne
George Bush, Mikhaïl Gorbatchev et Helmut Kohl. Laif/REPORTERS

4.18 mars 1990: élections libres

La RDA organise le 18 mars les premières élections législatives libres de son histoire. Les conservateurs favorables à une unification rapide, remportent une large victoire.

Le chrétien-démocrate Lothar de Maizière devient chef d’un gouvernement de coalition le 12 avril et se prononce pour une adhésion à l’Otan et à la CEE (prédécesseur de l’Union européenne).

De la chute du Mur de Berlin à la réunification, 12 mois de bouleversements en Allemagne
Helmut Kohl et Lothar de Maizière. BELGAIMAGE

5.1er juillet 1990: union économique, monétaire et sociale

Un traité entre les deux États, signé le 18 mai à Bonn, instaure à compter du 1er juillet une union économique, monétaire et sociale entre RFA et RDA.

À cette date le deutschemark est introduit en RDA, remplaçant le mark est-allemand. Tout contrôle à la frontière inter-allemande est supprimé.

6.16 juillet 1990: feu vert de Gorbatchev

Alors que, le 6 juillet, les deux États allemands engagent des négociations sur les conditions de leur unification étatique, M. Gorbatchev donne le 16 juillet son feu vert à une Allemagne unifiée, souveraine et libre d’appartenir à l’Otan.

L’URSS s’engage à retirer ses 380.000 soldats de RDA d’ici 1994 tandis que M. Kohl accepte de limiter les troupes de l’Allemagne unie à 370.000 hommes.

De la chute du Mur de Berlin à la réunification, 12 mois de bouleversements en Allemagne
Kohl et Gorbatchev, à Berlin, en 2003. Laif/REPORTERS

7.22 juillet 1990: fédéralisme à l’Est

Le 22 juillet, le parlement est-allemand reconstitue une structure fédérale en RDA pour harmoniser les deux États allemands avant leur unification.

Le 3 août, RFA et RDA signent un traité réglant les modalités des premières élections générales allemandes libres depuis 1932, prévues pour le 2 décembre.

8.3 octobre 1990: dissolution de la RDA

Le 23 août, la chambre du peuple d’Allemagne de l’Est fixe au 3 octobre la date de l’unification allemande par dissolution de la RDA dans la RFA.

Le 12 septembre, les ministres des Affaires étrangères des «2+4» signent à Moscou un traité réglant les aspects externes de l’unification.

Le 3 octobre, l’Allemagne unifiée recouvre son entière souveraineté.

De la chute du Mur de Berlin à la réunification, 12 mois de bouleversements en Allemagne
Le traité de Moscou avec James Baker (États-Unis), Douglas Hurd (Grande-Bretagne), Eduard Shevardnadze (URSS), Roland Dumas (France), Lothar de Maizière (RDA), Hans-Dietrich Genscher (RFA). Reporters/DPA