SANTÉ

Le monoxyde de carbone (CO) peut tuer en quelques minutes: attention, période critique

Le monoxyde de carbone (CO) peut tuer en quelques minutes: attention, période critique

Le ramonage annuel, une obligation. Anton Balazh – Fotolia

Plusieurs intoxications au monoxyde de carbone ont eu lieu ces derniers jours, dont un cas mortel. On est entré dans une période critique. Mieux vaut prévenir…

+ À LIRE AUSSI | Octobre signe le retour des feux de cheminée

L’intoxication au monoxyde de carbone (CO) est principalement due au mauvais fonctionnement d’un appareil de chauffage et de production d’eau chaude associé à une aération insuffisante des pièces, rappelle le site fédéral belgium.be. et le Centre antipoisons. De novembre à mars, la période est critique et elle va particulièrement le devenir en décembre. Plusieurs victimes ont été signalées ces derniers jours, dont une adolescente à Schaerbeek et, malheureusement, un cas mortel à Herstal, hier soir.

L’intoxication au CO est la plus importante cause d’intoxication mortelle en Belgique, précise-t-on. Cela a provoqué la mort de seize personnes, selon les chiffres publiés (voir en bas de l'article) par le Centre antipoisons pour l'année 2017. «Nous observons une tendance générale à la baisse depuis la première année d’enregistrement (1995 visiblement)».  

Le CO «peut tuer en quelques minutes»

Absorbé par les poumons, le CO – «incolore, inodore et non irritant» – asphyxie progressivement l’organisme. Dans les cas les plus graves, la victime «perd connaissance et tombe dans le coma avant de décéder». Le monoxyde de carbone «peut tuer en quelques minutes», prévient-on. «Les personnes intoxiquées, même légèrement, doivent être transportées à l’hôpital: elles sont mises sous oxygénation pour éliminer le monoxyde de carbone.»

Les symptômes? Maux de tête, vertiges, nausées, troubles de la vision, de l’odorat, de l’attention, douleurs thoraciques, musculaires, abdominales…

Que faire?

Vu la vitesse à laquelle le CO peut se diffuser et les conséquences dramatiques que peut avoir une telle intoxication, mieux vaut prévenir et ici encore procéder à un rappel des mesures de précaution…

Chaudières, cuisinière, chauffages mobiles, chauffe-eau… «S’ils ne fonctionnent pas correctement, ces appareils peuvent propager du CO dans votre logement. Pour prévenir une intoxication, adressez-vous à des professionnels pour: installer vos appareils à combustion, ramoner régulièrement le conduit de cheminée, contrôler l’évacuation des fumées (par l’extérieur), vérifier votre chaudière une fois l’an. Ne calfeutrez jamais une pièce pour vous réchauffer: assurez-vous que de l’air y continue à circuler (grille d’aération, fenêtres…).»

Nos dernières videos