L'entreprise Jindal Films de Latour bloquée par une action syndicale

L'entreprise Jindal Films de Latour bloquée par une action syndicale

Le site de production Jindal à Latour (Virton). ÉdA

L'entreprise Jindal Films de Latour (Virton) est bloquée lundi depuis 06h00 par une action syndicale. Pratiquement, les camions ne peuvent sortir de l'usine ou en entrer sur le site.

L'usine de production de films alimentaires tourne néanmoins. La semaine dernière, un arrêt de travail avait déjà eu lieu sur cette implantation de la multinationale indienne suite à la décision de transférer momentanément une partie de la production, soit 160 tonnes environ par mois, vers le site de Brindisi en Italie. Or le produit concerné est à haute valeur ajoutée, selon les syndicats.
"Nous avons appris au cours du week-end que les nouvelles n'étaient pas plus rassurantes pour le site de Brindisi", indique Frank Bailleux, secrétaire régional de la centrale générale FGTB. "Le gouvernement et les autorités régionales des Pouilles souhaitent des explications. Le transfert de cette partie de production à Brindisi semble s'inscrire dans ce contexte."

Tant le site italien que celui de Latour ont bénéficié d'aides publiques. Concernant l'usine de Latour, la direction a assuré aux syndicat prendre des mesures pour un retour des commandes pour début 2020. Mais un préavis de grève, prenant cours ce 5 novembre, est aussi toujours pendant. "Nous ferons preuve de maturité", indique le représentant syndical, tout en soulignant que l'activité de la production a déjà été réduite ces dernières années de 7 à 2 lignes. Les syndicats craignent à terme des mesures de chômage économique ou des décisions concernant les intérimaires.

Jindal Films emploie 350 personnes, auxquels s'ajoutent une quinzaine d'intérimaires, à Latour.