L’épicerie bio et locale «La main dans le vrac» n’est pas tout à fait comme les autres… En effet, la gérante Sandrine Sauvage a lancé le concept à son domicile après avoir renoncé à une carrière dans le monde hospitalier.

«J’ai été victime d’une dépression et cela a été le détonateur pour faire ce que je voulais depuis toujours: une épicerie en vrac, bio et locale.

Il y a eu deux déclencheurs. Le premier, c’était après mes études, à la Côte d’Azur, en 2005. J’ai acheté des épinards, et j’ai découvert trois couches de plastique pour les emballer. J’étais consternée et décidée à trouver une solution alternative. Le deuxième déclic a eu lieu en 2015 lorsque j’ai entendu que la première épicerie en vrac avait vu le jour à Tournai. Je me suis dit: «Mais c’était mon idée!»

Finalement, la jeune maman a lancé «La main dans le vrac» à son domicile en juillet 2017.

«C’est un peu atypique, car je ne laisse rentrer qu’une seule personne à la fois. En effet, l’espace est très restreint avec seulement 11 m2. Il y a parfois la queue dans mon couloir, et les gens en profitent pour faire connaissance, échanger des idées…»

Concrètement, le «magasin» propose des produits secs (pâtes, riz, légumineuses, céréales, épices, fruits secs…), un peu de frais (beurre), des boissons locales, des cosmétiques, des produits d’entretien en vrac, et des articles zéro déchet (pailles, gourdes, mouchoirs en tissu, charlottes…). La main dans le vrac Rue Georges Dupont, 12 à Opheylissem 0478 94 11 18.