Le 11 novembre, on fêtera l’armistice

Le 11 novembre, on fêtera l’armistice

Des enfants fêtent la fin de la Première Guerre mondiale. Quelle horreur! Non, ces enfants ne fêtent pas la fin de la Première Guerre mondiale! La photo montre des enfants allemands qui brandissent le drapeau nazi (du parti de Hitler, au pouvoir en Allemagne, qui avait des idées racistes et a mené la Seconde Guerre mondiale). Reporters / DPA

Le 11 novembre est un jour férié (de congé). C’est l’armistice. Lisez attentivement ceci et observez tous les détails (texte, photo, légende...). Où est l’erreur?

Il y a beaucoup de tensions en Europe au début du 20e siècle (un siècle est une période de 100 ans; le 20e siècle court de 1901 à 2000).

Quelques États se mettent d’accord pour se protéger les uns les autres: la Triple Alliance regroupe l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie (qui quittera l’Alliance en 1915). En face, on a la Triple Entente qui réunit la France, la Grande-Bretagne et la Russie.

En 1908, la Bosnie est intégrée à l’Autriche-Hongrie. La Serbie est furieuse car elle voulait ce territoire! Le 28 juin 1914, des Serbes tuent l’héritier du trône d’Autriche-Hongrie et sa femme à Sarajevo, en Bosnie.

Un mois plus tard, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. La Russie défend la Serbie. La Triple Entente et la Triple Alliance se font face. Et comme plusieurs pays d’Europe possèdent des territoires en Afrique, en Amérique et en Asie, cette guerre sera mondiale!

La Belgique envahie

Début août 1914, l’armée allemande envahit la Belgique, qui était pourtant neutre (dans aucun camp). Les Allemands veulent passer par notre pays pour attaquer la France. Ils occupent rapidement toute la Belgique, sauf le nord-ouest, entre le fleuve Yser et la mer du Nord.

Les Belges ouvrent les écluses qui retiennent l’eau de la mer du Nord pour inonder les plaines de l’Yser. Cette eau sépare les deux camps. Pendant quatre ans, les soldats se font face, se tirent dessus, se bombardent, mais leurs positions ne bougent presque pas. Les hommes creusent des tranchées (fossés) et y vivent dans des conditions très rudes. Des soldats de plus de 50 pays et régions du monde viennent se battre dans les plaines de l’Yser.

Les combats se poursuivent ailleurs dans le monde. Puis, en 1917, certains pays commencent à renoncer à la guerre: la population a faim, il n’y a plus d’argent, trop d’hommes meurent, les gens se révoltent...

Enfin, l’armistice!

Finalement, le 11 novembre 1918, l’armistice (arrêt des combats) est signé. C’est un immense soulagement pour tous. Le traité de paix, lui, sera signé à Versailles (près de Paris) en 1919.

Le sondage de la semaine