BELGIQUE

Avec ses NH90 Caïman, la base de Coxyde possède 4 hélicoptères de sauvetage et combat naval

Avec ses NH90 Caïman, la base de Coxyde possède 4 hélicoptères de sauvetage et combat naval

Illustration BELGA

La 40e escadrille de la composante Air, basée à Coxyde (Flandre occidentale), a récupéré son dernier hélicoptère NH90, porté au dernier standard, et dispose désormais de sa dotation complète de quatre appareils dédiés principalement à la recherche et au sauvetage (SAR), principalement en mer, a-t-on appris mercredi de sources militaires.

Cet hélicoptère, immatriculé RN-03, a regagné mardi en début de soirée Coxyde après avoir subi une remise à niveau d’une durée de… 23 mois à l’usine de son constructeur, Airbus Helicopters, à Marignane, dans le sud de la France, ont indiqué ces sources à l’agence Belga.

Il a fait deux escales techniques en France, à Clermont-Ferrand et à Châlons-Vatry, a précisé le commandant de la base, le lieutenant-colonel Stéphane Roobroek.

Initialement livré en mars 2014, ce NH90 en version navale (NFH) a d’abord volé au départ de Coxyde, dans une configuration intérimaire. Il a ensuite été porté durant ce – très – long chantier au dernier standard, soit la configuration «post-step B», a expliqué un spécialiste.

Au complet

Ce retour signifie que la flotte de NH90 Caïman de la 40e escadrille – des appareils à la livrée gris clair, légèrement différents des quatre hélicoptères kaki en version de transport tactique (TTH) en service au sein du 1er wing de Beauvechain – est au complet, avec quatre appareils.

Ces huit appareils avaient été commandés en juin 2007 pour un montant de près de 300 millions d’euros. Leur livraison s’est étalée entre juillet 2013 et mars 2017.

Les Caïman ont succédé fin mars aux emblématiques Sea King quadragénaires. Ils sont principalement utilisés à des missions de recherche et de sauvetage (en anglais «Search and Rescue», SAR), en priorité en mer.

Appareils de combat

Mais il est prévu de les équiper à terme de systèmes de combat (sonar, torpilles…) pour embarquer à bord des actuelles et futures frégates de la Marine et renforcer la polyvalence de ces bâtiments, principalement pour la lutte anti-sous-marine lors d’opérations maritimes («Maritime Operations», MAR).

La 40e escadrille devrait aussi, selon les plans actuels du ministère de la Défense, déménager de Coxyde à Ostende, en principe durant la seconde moitié de l’année 2023. À cette date, les trois vénérables hélicoptères Alouette III, en service depuis 1971, auront cessé de voler. Leur fin de vie est prévue en 2021, en lien avec le retrait du navire de commandement et de soutien logistique A960 Godetia.