FAMILLE

5 livres pour se faire gentiment peur à Halloween

5 livres pour se faire gentiment peur à Halloween

Rien de tel qu’un bon livre à découvrir sous la couette pour se faire peur le soir de Halloween. -

Entre les Jack-o’-lantern, les sorcières et les zombies, la soirée de Halloween sera également propice à se pelotonner à la maison avec un bon livre effrayant et un grand sac rempli de bonbons. Voici notre sélection pour se faire gentiment peur.

Amélia Fang la vampirette

5 livres pour se faire gentiment peur à Halloween
Casterman
Quelque chose ne tourne pas rond à Nocturnia: Amélia, la délicieuse vampirette et sa maman, la comtesse Frivoletta, se sont disputées. Florence la yeti et Grimaldi Mort-de-Faux boudent à cause d’une histoire toute pourrie de biscuits. Et Tangine, le prince mi-vampire mi-fée, fait la tête aussi…

Amélia est bien déterminée à trouver ce qui ne va pas trouvera ce qui ne va pas. Et sa fête d’anniversaire sera aussi effroyable et réussie que dans ses pires cauchemars…

Un vrai coup de cœur pour cette petite vampirette et son univers loufoque. Les illustrations et la mise en page rendent la lecture vraiment chouette.

Déjà parus: «Le bal barbare» et «Les seigneurs licornes».

«L’anniversaire tout moisi», Laura Ellen Anderson, Casterman, 216 p. – À partir de 8 ans

Simon Portepoisse

5 livres pour se faire gentiment peur à Halloween
Acte Sud Junior
La famille Portepoisse n’est pas comme les autres: ce sont des monstres qui, une fois qu’ils ont plus ou moins pris forme humaine, se fondent dans le quotidien de monsieur et madame tout le monde pour leur apporter leur lot de petits malheurs.

Mais Simon, le petit dernier de la famille n’est pas comme eux. Il n’aime pas le malheur et préfère collectionner des trèfles à quatre feuilles ou photographier des arcs-en-ciel. Pourtant, l’heure est venue pour Simon d’accomplir sa première mission: faire annuler le départ en vacances de la famille Chouquette. Y parviendra-t-il?

Les dessins sont vraiment dégueux mais c’est bien normal pour une famille de monstres porte-malheur. Par contre, le propos est plutôt sympa et l’issue rigolote.

Premier tome d’une nouvelle série BD.

«Petits malheurs en famille», Antoine Dole et Bruno Salamone, Acte Sud Junior BD, 64 p. – À partir de 7 ans

Le buveur d’encre

5 livres pour se faire gentiment peur à Halloween
Nathan
Pourquoi les enfants dyslexiques ne pourraient-ils pas prendre du plaisir à la lecture? C’est le pari de Dyscool conçu pour compenser les difficultés de déchiffrage et de compréhension des enfants dyslexiques.

Dans cette série «Draculivre», Carmilla et Odillon sont deux petits buveurs d’encre qui boivent les histoires des livres jusqu’à en devenir les héros.

Drôles et surprenantes, ces histoires redonnent confiance aux enfants en difficulté. Fantastique et plein de suspens, cet épisode réserve sont lot de surprises.

De nombreuses autres aventures sont déjà parues, notamment en version numérique.

«Le petit buveur d’encre rouge», Éric Sanvoisin et Martin Matje, Nathan, 95 p. – À partir de 7 ans

109, rue des soupirs

5 livres pour se faire gentiment peur à Halloween
Casterman
Lorsque Elliot et ses parents emménagent au 109 rue des Soupirs, à Belle-en-joie, ils ne peuvent se douter que cette maison sinistre est réellement hantée… Enfin, surtout Elliot, car ses parents, accaparés par leur travail, l’abandonnent vite à son sort.

Il ne tarde pas à rencontrer ses colocataires plutôt spéciaux, tandis que débarque une baby-sitter pas très commode, qui semble chercher quelque chose…

Un roman graphique super-moderne qui, sous ses dehors gothiques, aborde de nombreux thèmes intéressants et même celui de l’égalité entre les hommes et les femmes!

Premier tome d’une nouvelle série.

«Fantômes à domicile», Mr Tan et Yomgui Dumon, Casterman, 125 p. – À partir de 7 ans

Hôtel des frissons

5 livres pour se faire gentiment peur à Halloween
Nathan
Il y a un hôtel à l’entrée de la ville, dans une rue oubliée qui cache un terrible secret derrière chacun de ses portes…

Dans ce 5e tome de la série «Hôtel des frissons», il est question d’un coup de foudre: le chevalier Jean Sans-Tête est tombé amoureux d’une charmante squelette prénommée Ernestine.

Après une nuit à parler d’amour, Jean décide d’aller chercher des croissants chauds pour sa bien-aimée. Mais à son retour, c’est le drame: Ernestine a disparu. Sur le sol, il ne reste plus que son bras droit…

Une enquête à frissonner de rire dans cet hôtel si étonnant que deux enfants ont choisi comme terrain de jeu.

«Il y a un os», Vincent Villemot, Nathan, 80 p. – À partir de 9 ans

Nos dernières videos