HIGH TECH

Whatsapp attaque une société israélienne pour espionnage

Whatsapp attaque une société israélienne pour espionnage

Après des investigations, Whatsapp a découvert d’où venait le maware qui avait attaqué l’application en mai dernier. AFP

Whatsapp a annoncé avoir déposé une plainte à l’encontre d’une société d’espionnage numérique qui est accusée d’aider des gouvernements à surveiller des journalistes et militants.

L’application de messagerie détenue par facebook a reconnu avoir été victime d’un virus au mois de mai qui a donné accès au contenu des smartphones de plus de 1400 personnes dans 20 pays.

«Après des mois d’enquête, nous pouvons dire qui a mené cette attaque. Nous avons découvert que les attaquants avaient utilisé des serveurs et des hébergeurs internet dont les liens avec NSo ont déjà été établis dans le passé. Leur attaque était ultra-sophistiquée mais ils n’ont pas réussi à effacer entièrement leurs traces», a indiqué Will Cathart, patron de Whatsapp, au quotidien The Times.

NSO, l’entreprise visée par la plainte a profité d’une faille de sécurité pour l’installation de son malware. Une fois la faille détectée, les pirates appelaient les usagers de l’application de messagerie de sorte à pouvoir activer la caméra et le micro et ainsi connaître leurs activités à leur insu.

Pour Will Cathart, cette attaque doit servir d’alerte par rapport aux différentes applications susceptibles de pouvoir avoir accès à ns données personnelles.

«Les outils qui permettent d’espionner nos vies privées sont exploités à mauvais escient. Quand cette technologie se retrouve dans les mains d’entreprises et gouvernements irresponsables, elle nous met tous en danger», ajoute-t-il.

Whatsapp en quelques chiffres:

– 1,5 milliard d’utilisateurs.

– Racheté par facebook en 2014 pour 16 milliards de dollars.

– 3e application la plus utilisée au monde derrière facebook et Youtube

– Application disponible en 60 langues

– Utilisateurs provenant de près de 180 pays.

Nos dernières videos