ANDERLECHT

Les commerçants de la rue Wayez veulent «maintenir le parking des deux côtés»

Le réaménagement prévu de la rue Wayez ne plaît ni aux commerçants, ni à l’association DRP qui milite pour davantage de stationnement. 3 scénarios sont sur la table.

La STIB et la Commune d’Anderlecht projettent de réaménager la rue Wayez. Et comme souvent dans le cas de la refonte d’une artère commerciale, les premières annonces sont accueillies avec scepticisme par les commerçants. Ceux-ci ont pu se faire une première idée lors d’une présentation le 10 octobre, alors qu’Anderlecht et STIB ont dévoilé les 3 scénarios envisagés.

Ce 24 octobre, «Shopping Wayez», association des commerçants de ladite rue, a fait parvenir un courrier au Collège des Bourgmestres et Échevins concernant ses craintes quant au projet. Elle est soutenue dans la démarche par l’asbl DRP, qui défend le droit de rouler et parquer dans Bruxelles. Globalement, l’urgence première des commerçants serait de repousser la demande de permis «de quelques mois» pour permettre «la formulation d’une alternative aux scénarios imaginés par le Bureau Espaces Mobilité, à grande distance des réalités du terrain».

«Parquer devant ou à proximité des habitations»

Les craintes principales concernent la réduction du parking en voirie qu’impliquerait le chantier de la STIB. De 170 emplacements, on passerait à une quarantaine, voire une trentaine de places. Et à zéro si c’est le piétonnier qui est privilégié (lire cadrée). «La vocation de la rue Wayez est celle d’une artère commerciale», plaident les commerçants. «Par ailleurs, la qualité de vie des habitants implique qu’ils puissent parquer leur voiture devant ou à proximité de leur habitation». L’association et DRP souhaitent donc «maintenir le parking des deux côtés de la rue».

Ils estiment ainsi que le remplacement des rails «n’implique pas en soi d’augmentation de l’espace requis pour la STIB». Mais dans l’éventualité, les commerçants suggèrent de gagner cet espace sur les trottoirs: «descendre de 2m90 à 2m70, ce qui est encore très confortable». Pour les commerçants, «cette solution simple et économique de redistribution de la place permet donc de maintenir le parking le long des deux trottoirs».

Par ailleurs, Shopping Wayez craint la durée du chantier. «2 ans, ça serait tout simplement mortel». L’association plaide ainsi pour des horaires de travail de 90h par semaine, soit de 7 à 22 du lundi au samedi.

Piétonnier, piste cyclable ou stationnement d’un côté?

Le réaménagement de la rue Wayez intervient alors que d’ici 2021, la STIB devra y remplacer les rails de tram alors que Vivaqua prévoit d’éventrer la chaussée pour rénover ses égouts. L’occasion est trop belle pour la commune: le projet Avanti de la STIB, qui vise à améliorer la vitesse commerciale de ses véhicules, permet de financer le relifting.

Ainsi, au printemps 2019, un processus participatif a sondé usagers, riverains et commerçants. C’est le bureau Espaces Mobilités qui était à la manœuvre. En résultent 3 scénarios. «Ils prévoient tous un projet d’aménagement de qualité, entièrement de plain-pied, avec bancs, terrasses, espaces verts et stationnements vélo, ainsi qu’une circulation tram et bus dans les 2 sens et des zones de livraison», détaille Susanne Müller Hübsch, Échevine de la Mobilité (Groen).

Maintenant, les 3 scénarios vont être soumis aux avis des riverains. Qui se prononceront sur leurs options: une zone piétonne, une rue Wayez en sens unique avec une piste cyclable suggérée ou encore une rue Wayez en sens unique avec du stationnement sur un seul côté.

La STIB doit déposer sa demande de permis d’urbanisme pour l’avant-projet sélectionné fin octobre 2019. Après l’enquête publique, les travaux devraient débuter en septembre 2020.