BURDINNE

Le magasin Match de Burdinne encore victime d’un cambriolage

Ce mardi vers 4 h 20 du matin, une voiture a défoncé volontairement la vitrine du magasin Match. Trois auteurs se sont emparés de fardes de cigarettes et de bouteilles d’alcool.

Le magasin Match situé sur la chaussée de Namur à Burdinne a encore été cambriolé. C’est la troisième fois que ce commerce subi ce genre d’attaque.

Les caméras de surveillance permettent de comprendre le déroulé des événements de cette nuit. Vers 4 h 20, une voiture arrive sur le parking. À quatre reprises, elle recule volontairement dans la porte d’entrée pour défoncer la vitrine et le volet métallique de protection.

«Ils étaient trois auteurs dont le visage était caché par une capuche, explique Geoffrey Vroonen, le gérant du commerce. Malgré le déclenchement de l’alarme, ils ont eu le temps de rentrer et de se servir. Ils ont emporté des fardes de cigarette, du tabac, de l’alcool et des produits de la Loterie Nationale, déplore le commerçant. Ils ont pris la fuite quand le livreur de pains est arrivé.»

Des indices relevés

Les images des caméras de surveillance doivent encore être analysées par la police. De même, pour tenter de mettre la main sur les auteurs, le labo de la police judiciaire s’est rendu sur place. «On ne sait pas encore quel véhicule a été utilisé, témoigne le gérant. Mais les policiers ont déjà retrouvé un morceau de phare et un mégot de cigarette.» Des traces de pas auraient aussi été relevées à l’intérieur du commerce.

Le gérant est désespéré

Arrivé sur place vers 4 h 45, le gérant du Match se dit désespéré par ce nouveau fait divers qui frappe son commerce. «Ça commence à bien faire, déplore Geoffrey Vroonen. On a ouvert en 2011 et depuis on a déjà eu trois cambriolages ou tentative. La première fois, les auteurs n’avaient pas réussi à entrer mais avaient quand même causé des dégâts. La seconde fois, ils étaient rentrés par le toit. Et cette fois, ils défoncent la porte d’entrée…» Sans compter que, outre ces attaques, le Match de Burdinne a dû fermer à plusieurs reprises à cause d’événements extérieurs: «On avait l’ancienne cheminée qui menaçait de s’effondrer ou encore les congélateurs dégelés suite à la grosse panne de courant due aux chutes de neige….»

Fermé au moins durant toute la journée

Ce cambriolage contraint aussi le commerce à rester fermé au moins tout ce mardi. La police doit en effet encore effectuer des devoirs d’enquête et une porte provisoire doit être installée. «Je ne suis même pas encore certain de pouvoir ouvrir demain mercredi», ajoute le gérant.