FOOTBALL

Le PSG écrase Marseille dans le classique de la Ligue 1

Le PSG écrase Marseille dans le classique de la Ligue 1

Photo News

Paris n’a fait qu’une bouchée de l’Olympique de Marseille dimanche soir dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1. Deux doublés de Mauro Icardi (10e, 26e) puis de Kylian Mbappé (32e, 44e) ont scellé le score à 4-0. Le PSG est toujours leader avec 8 points d’avance sur Nantes 2e. Marseille occupe la 7e place.

En glissant quatre buts à l’OM, le PSG a désormais une avance de huit points en tête de la Ligue 1 sur son dauphin Nantes, après la 11e journée dimanche.

Le choc attendu entre les deux rivaux a tourné court en faveur, une nouvelle fois, du PSG (4-0). Deux buts de Mauro Icardi (10e, 26e) et deux de Kylian Mbappé (32e, 44e) ont glacé tout espoir marseillais dès le premier acte.

Cette victoire porte donc à huit points l’avance du leader et champion en titre sur le 2e nantais, défait vendredi par Monaco (1-0). Plus impressionnant encore est l’écart entre les Parisiens et les concurrents réputés être les plus sérieux pour les contester: le PSG a onze points d’avance sur Marseille (7e), douze sur Monaco (11e) et quatorze sur Lyon (13e).

Seul Lille est bien placé parmi les principaux outsiders, à la 3e place, mais accuse déjà neuf points de retard sur l’archi-favori du championnat.

Après cette nouvelle victoire, le PSG est toujours invaincu depuis 2011 contre son grand rival olympien. En huit ans, Paris a gagné 13 fois en 16 matches, concédant à trois reprises le match nul contre Marseille.

Dans l’histoire des classiques PSG-OM, cette victoire égale le record du plus grand écart de buts dans un match entre les deux ennemis. Un record réalisé à deux reprises par le PSG, en 1978 à domicile et à l’extérieur en 2017 à chaque fois sur le score de 5-1 et à une reprise par l’OM, en 1986, sur le score cette fois de 4-0 au Vélodrome.

Avec le trio d’attaque formé d’Angel Di Maria, auteur de deux passes décisives, de Mbappé et Icardi, les Parisiens ont étouffé dès les premiers instants des Marseillais désunis, étourdis et maladroits.

De quoi lever le pied dans une deuxième période sans buts, qui aura surtout permis de revoir Edinson Cavani sur une pelouse, absent depuis sa blessure à la hanche contre Toulouse le 25 août (4-0).

Nos dernières videos