MONARCHIE

PHOTOS | La cérémonie d’anniversaire d’Élisabeth: une jeune fille parmi ses semblables

La princesse Élisabeth a fêté ses 18 ans au Palais de Bruxelles, entourée des élites du pays et de 80 jeunes de son âge.

Elle termine son discours dans les trois langues nationales, qu’elle manie avec aisance. Elle descend de l’estrade et plutôt que de se diriger vers ses parents, là où elle était assise quelques instants avant, la princesse Élisabeth traverse la salle du trône et vient s’asseoir au milieu des 80 jeunes de son âge invités à la cérémonie. Une jeune fille parmi ses semblables.

PHOTOS | La cérémonie d’anniversaire d’Élisabeth: une jeune fille parmi ses semblables
La salle du trône était presque trop étroite pour accueillir tout le monde. © ÉdA – Jacques Duchateau

C’est l’image que la famille royale, et en particulier la princesse, a voulu donner ce vendredi matin. Élisabeth est une jeune fille destinée à la plus haute fonction du pays mais elle est avant tout une jeune fille du XXIe siècle, attentive au monde dans lequel elle vit. Et attentive aux autres.

Solennelle mais pas trop

Cette cérémonie dans l’impressionnante salle du trône du Palais de Bruxelles s’est déroulée avec faste et… simplicité. Faste par les VIP présents. Simplicité par les discours, les sourires de la famille royale et cette évidente complicité qui unit Élisabeth et les siens.

Cinq jeunes ont également prononcé leur discours. Outre les vœux de bon anniversaire, ils ont fait allusion à cet âge où l’on prend des décisions importantes. Ils ont aussi prédit à Élisabeth qu’elle «fera une excellente souveraine, prête à défendre les valeurs de notre pays».

PHOTOS | La cérémonie d’anniversaire d’Élisabeth: une jeune fille parmi ses semblables
L’École Royale de Ballet d’Anvers a offert une prestation remarquable. BELGA /FREDERIC SIERAKOWSKI

La matinée a été élégamment rehaussée d’intermèdes artistiques: que ce soit le duo Sylvia Huang et Lorenzo Gatto aux violons, dans des pièces de Haydn et Wieniawski ou l’École Royale de Ballet d’Anvers, dans des chorégraphies créées pour l’événement. Dont un duo particulièrement émouvant composé d’un couple de danseur et danseuse dont Victor Polster, acteur du film Girl, de Lukas Dhont.

Enfin, Blanche a offert deux titres, avant d’entonner, avec l’assistance, un «happy birthday to you» de circonstance.

Famille, climat, espoir…

Dans leurs discours, autant le roi que la princesse ont mis l’accent sur des préoccupations bien actuelles: la famille, le climat, l’espoir.

Philippe: «La jeunesse est une source d’énergie nouvelle pour nos sociétés. Ta génération en particulier a développé un sens aigu des enjeux sociétaux, climatiques et environnementaux. […] La monarchie est une institution avant tout humaine. Elle est au service des gens. Chaque Roi ou Reine, avec sa personnalité propre, est appelé à mettre en valeur et à stimuler le meilleur en chacun. C’est cela être Roi des Belges».

Élisabeth lui a répondu avec des pensées pour sa famille: «qui a toujours été là pour me soutenir et m’encourager. Nous formons une équipe formidable».

PHOTOS | La cérémonie d’anniversaire d’Élisabeth: une jeune fille parmi ses semblables
Lors de son discours, la princesse Élisabeth a fait preuve d’une très grande aisance dans les trois langues nationales. Royalportraits Europe/Bernard Rubsamen

Ensuite, s’adressant aux jeunes: «je partage vos préoccupations pour l’avenir, en particulier pour le climat, et la réponse solidaire que nous devons y apporter. J’ai foi dans l’avenir en voyant combien ma génération s’y implique. Je suis portée par les mêmes espoirs et la même volonté de faire la différence.

C’est à cela que je veux m’atteler dans les années à venir: essayer de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons et contribuer à l’améliorer, en donnant le meilleur de moi-même. Le pays peut compter sur mon engagement.»

PHOTOS | La cérémonie d’anniversaire d’Élisabeth: une jeune fille parmi ses semblables
Élisabeth est venue s’asseoir au milieu des 80 jeunes de son âge invités à la cérémonie. Une jeune fille parmi ses semblables. BELGA /FREDERIC SIERAKOWSKI