IMMOBILIER

Le nombre de propriétaires va-t-il diminuer? Les professionnels de l’immobilier s’y attendent

Le nombre de propriétaires va-t-il diminuer? Les professionnels de l’immobilier s’y attendent

Korrawin – stock.adobe.com

Les Belges pourraient-ils perdre la célèbre brique qu’ils sont supposés avoir dans le ventre?

Les professionnels de l’immobilier s’attendent en tout cas à ce que la part de familles possédant leur habitation (72% actuellement) diminue au cours des 10 prochaines années (pour s’établir à 65%), en particulier à cause des prix des terrains et du coût de l’application des normes écologiques, selon une enquête réalisée par ING Belgique auprès de 253 de ces professionnels.

Prix des terrains et coûts des normes écologiques ne sont pas les seules raisons: pour près d’un professionnel sur deux, c’est aussi dû au fait que le rapport à la propriété va changer et que celle-ci sera moins importante pour les Belges à l’avenir. Mais cette opinion semble aller à l’encontre de l’avis des consommateurs puisque seulement 19% d’entre eux pensent que la propriété sera quelque chose de moins important à l’avenir.

Alors que les prix des terrains sont en hausse et que les normes énergétiques de plus en plus strictes augmentent le coût d’une maison -on estime qu’une maison passive coûte minimum 20% de plus qu’une maison répondant aux normes minimales-, on semble se diriger vers une poursuite de la baisse de la taille des habitations.

Enfin, le secteur se montre optimiste par rapport aux nouvelles technologies: 77% pensent que l’imprimante 3D va gagner en popularité dans les cinq années à venir. Les nouvelles technologies devraient également permettre de travailler plus efficacement, de gagner en efficacité, de diminuer les coûts et de diminuer l’empreinte écologique du secteur de la construction.