Dix articles pour nos abonnés à ne pas manquer ce mardi

Dix articles pour nos abonnés à ne pas manquer ce mardi

Au milieu du chaos chilien, un Dinantais, David Rivir, a été témoin du départ des premières manifestations. © David Rivir

Chili: le Dinantais David Rivir au cœur de l’insurrection qui frappe le pays; Le regret du Diable rouge Thomas Meunier; Marre de la répression: le conseil communal refuse une caméra de la police pourtant bien utile... Voici une sélection des articles réservés à nos abonnés à découvrir ce mardi 22 octobre.

1

Le récit oublié d’un para-commando belge en mission en Somalie 

Habitué à creuser des sujets épineux, David Van Reybrouck débarque à Namur avec son spectacle Para. L’auteur flamand y livre la parole du sergent belge Nico Staelens, envoyé en mission en Somalie de 1992 à 1993, alors que le pays est en pleine guerre civile. Souvenez-vous: ce déploiement en Afrique de forces militaires belges avait fait couler beaucoup d’encre.

En cause? Une photo mettant en scène nos militaires et un enfant somalien tenu au-dessus d’un feu. Ce triste cliché avait bien évidemment fait scandale et entaché la mission humanitaire. À leur retour, les 600 Belges avaient subi un accueil glacial auprès de la population.

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

2

Des chasseurs stoppent une bande organisée dans le trafic de champignons 

Dimanche après midi, un drôle de manège a été remarqué par des chasseurs occupés dans les bois de Bourlers.

Alors qu’ils étaient censés être seuls en forêt, des chasseurs ont rencontré des individus qui étaient en train de littéralement dévaliser les environs de champignons. Alerté par les chasseurs, la DNF (Département de la Nature et des Forêts) s’est rendue sur place pour constater les faits.

Il faut savoir qu’il n’est pas interdit de récolter des champignons: le règlement communal tolère la récolte d’un panier et ce à maximum 20 mètres des sentiers balisés.

Mais pour le cas qui nous occupe, on est bien au-delà de la limite autorisée… Les quatre individus fautifs, originaires de Bruxelles, ont présenté des cartes d’identité belge mais aucun d’eux ne parlait français.

Les champignons saisis représentaient 40 kg de marchandise! En les vendant, la bande aurait pu obtenir entre 200€ et 280€, soit entre 5 et 7€ du kilo!

+ «Les champignons n’ont pas été cueillis mais littéralement arrachés du sol»

 

 

3

Euthanasie: une instruction pénale ouverte à l’encontre d’un médecin du CHR de Namur 

Le 17 juin dernier, un médecin a mis fin à la vie d’un patient. «Celui-ci souffrait énormément », précise la RTBF qui a donné l’info ce matin. «Toutes les conditions étaient réunies pour obtenir l’euthanasie. Notamment une volonté de mourir réfléchie, répétée, sans pression extérieure. »

Mais cette perception de la situation n’est pas celle d’un membre de la famille qui a introduit une demande au civil, en référé, pour que l’on interrompe en urgence le processus d’euthanasie. Et à Liège, un juge a fait droit à cette requête, imposant au médecin de ne pas mener son intervention médicale pour assurer la fin de vie du patient souffrant.

Ce jugement n’a pas été respecté. Le parquet de Namur a demandé la mise à l’instruction pénale de cette délicate affaire en retenant le chef d’assassinat.

+ À DÉCOUVRIR ICI

 

 

4

Les arnaques et les failles de Vinted, l’«app» de vente de seconde main 

«Vends sans frais ce que tu ne portes plus», martèle l’application Vinted. Sans frais et sans danger ?

Entre la communication ambiguë et les Termes et Conditions d’utilisation alambiqués, le service est loin d’être irréprochable à l’heure d’orchestrer les ventes de seconde main entre particuliers.

Tour d’horizon des arnaques et des failles de la populaire plate-forme d’origine lituanienne.

+ Communication ambiguë; exemple concret; décryptage...

 

 

5

Football | Meunier: «Je regrette tous les jours d’avoir accepté de devenir défenseur» 

«Tu es chez toi ici, montre-leur l’interrupteur, hein!» Les journalistes ont titillé Thomas Meunier, hier, lorsqu’une panne de micro a plombé le début de sa conférence de presse au stade Jan Breydel. Entre éclats de rire et doux énervement des officiels, le défenseur du PSG n’a pas perdu le sens de la formule, ni sa franchise, au moment d’évoquer Bruges, le club qui l’a propulsé vers le football mondial. Et dont il se méfie désormais, au moment de l’affronter, avec le grand PSG, en Ligue des champions, ce soir.

Interview.

+ Meunier: «Heureusement que j’ai dit oui»

 

 

6

CycloTEC: le flop mais pas de stop 

Lancée en 2010, la formule CycloTEC, qui combine un abonnement de bus et la mise à disposition d’un vélo pliable, fait un flop. Actuellement, à peine 25 abonnements de ce type sont encore souscrits.

«C’est clairement peu…», notait ce lundi le ministre de la Mobilité Philippe Henry (Écolo) interrogé au parlement wallon sur ce flop par la députée wallonne Diana Nikolic (MR). Car il s’agit bien d’un flop puisque, à l’époque, ce sont 500 vélos qui avaient été achetés par le TEC. 

+ «Sans doute ce produit est-il arrivé trop tôt sur le marché»

 

 

7

Welbio finance 14 nouveaux projets 

Sept millions et demi d’euros viennent d’être attribués par la Région wallonne pour les biotechs, via Welbio, Institut wallon virtuel de recherche d’excellence dans les domaines des sciences de la vie. Cette enveloppe finance pendant deux ans 14 nouveaux projets sur l’immunologie, le cancer ou Parkinson (entre autres).

7,5 autres millions sont attribués à 14 autres projets déjà en cours, toujours pour deux ans.

+ Une sélection impartiale

 

 

8

PHOTOS | Chili: le Dinantais David Rivir au cœur de l’insurrection qui frappe le pays 

Depuis vendredi soir, le Chili est à feu et à sang. Une insurrection qui va grandissant.

«Le pays est en guerre». Cette déclaration, c’est le président du Chili, Sebastian Piñera, qui l’a faite. Ce qui a mis le feu aux poudres? La décision du gouvernement d’augmenter le prix du ticket de métro. Ce qui pourrait paraître comme dérisoire est en fait la goutte qui a fait déborder le vase pour un peuple qui souffre face aux conditions socio-économiques et aux inégalités dans ce pays pourtant loué pour sa stabilité économique et politique. Mais où l’accès à la santé et à l’éducation relève presque uniquement du secteur privé.

Au milieu de ce chaos, un Dinantais, David Rivir, a été témoin du départ des premières manifestations.

+ Au cœur des émeutes

 

 

9

Marre de la répression: le conseil communal de Doische refuse une caméra de la police... pourtant bien utile 

Le conseil communal de Doische a refusé l’utilisation d’une caméra lectrice de plaques dans l’entité. Il réclame de la proximité, non de la répression.

Sophie Verhelst, conseillère de l’opposition Ensemble, a hésité. Mais elle s’est finalement jointe à ses pairs du conseil communal de Doische. Ils ont dès lors voté à l’unanimité contre l’utilisation de caméras mobiles ANPR par la zone de police Flowal, sur le territoire de l’entité.

Ces caméras savent lire les plaques d’immatriculation des voitures en mouvement.

Une collaboration entre Flowal et la zone Hermeton-et-Heure, dont fait partie Doische, permet à la première zone de police d’effectuer ce genre de contrôle en collaboration avec la seconde. Mais pour ce faire, une formalité est nécessaire: l’autorisation, par les élus locaux, d’utiliser ce genre d’équipement sur la voie publique.

À Doische, ce ne fut donc pas une formalité.

+ Une méconnaissance de l’ANPR

 

 

10

Football | Anderlecht: «Frankie a montré qu’il était le patron»

Hugo Broos et Aimé Anthuenis ont vu Frankie Vercauteren grandir comme coach. Ils le voient ramener Anderlecht vers les sommets.

Vraiment?

Entretiens croisés.

+ À DÉCOUVRIR ICI