TC Charleroi - 2 ans de prison ferme pour coups et blessures sur sa compagne et harcèlement sur sa mère

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné lundi D.S. à une peine de deux ans de prison ferme pour des coups et blessures sur sa compagne et des faits de harcèlement sur sa mère. Le prévenu a été acquitté des menaces proférées à sa maman. Le ministère public avait requis une peine de 37 mois de prison ferme, compte tenu du passé judiciaire de D.S.

Le 30 avril 2019, à Fleurus, D.S. s'était de nouveau montré violent envers Carole, sa compagne. "J'avais consommé alcool et drogues et je n'étais pas dans mon état normal", expliquait-il. La mère du prévenu, après s'être rendue compte du comportement particulièrement violent de son fils, s'était rendue à la police pour le dénoncer. D.S. ne l'entendait pas de cette oreille et avait menacé sa mère en la harcelant. Les policiers, aux côtés de la mère, actaient les SMS du prévenu. "Je voulais simplement lui mettre un coup de pression."

Le substitut Damien Vervaeren avait requis une peine de 37 mois de prison ferme à l'encontre de D.S. Le jeune prévenu était bien connu des autorités judiciaires. "Il a déjà écopé de toutes les mesures de faveur inimaginables, mais il continue son ménage. Mieux, il est en état de récidive." Le prévenu a été condamné à 13 reprises pour divers faits, notamment de stupéfiants et violences. En 2014, il avait écopé d'une suspension probatoire de 5 ans. Le 11 avril 2018, le tribunal lui avait infligé un an de prison avec un sursis probatoire. Concernant les menaces, le ministère public avait requis l'acquittement.

Me Sarah Szymkowicz, avocate de la défense, avait plaidé un acquittement pour les menaces et un nouveau sursis probatoire pour les préventions de harcèlement et les coups et blessures sur Carole. La défense avait notamment épinglé la relation houleuse entre mère et fils. "Le père du prévenu signale que son ex-épouse n'a jamais aimé son fils. Il n'est jamais trop tard pour mon client."