JOGGING

Premier succès d’Étienne, devant Hiernaux

Premier succès d’Étienne, devant Hiernaux

Près de 300 concurrents ont pris place sur la ligne de départ à Floreffe. ÉdA – 50228180881

Cette dernière manche du challenge «Vals et Châteaux» n’a guère influencé le classement final.

La 11e édition de ce jogging, la 6e manche du challenge en province de Namur n’a pas drainé l’affluence escomptée. Les classements étant figés bien avant. Seule une 3e place arrachée par Elliot Demonceau en espoirs masculins a changé à l’issue de cette ultime épreuve.

Mais avec près de 300 concurrents pour les deux distances, la très bonne organisation du service sport communal n’a pas lieu de se plaindre. Elle a permis à un jeune espoir du village de s’imposer une nouvelle fois. Simon Hiernaux ne fait en effet jamais les choses à moitié. Il part en tête, et ne se préoccupe pas de ses poursuivants. Comme il sait conserver son rythme, son succès n’est pas en danger, du moins à ce niveau des épreuves.

Peu vu cette saison, le Jemeppois Ludo Gossiaux termine derrière le jeune Floreffois, précédant ainsi son frère Geoffrey, qui n’est pas parvenu à le rejoindre sur le podium. Mais, performance à citer, la 5e place d’Aymeric Oosterlinck, qui a emmené Justin et Gabin, ses jumeaux de 16 mois, dans leur confortable poussette, bien qu’il ait dû se faire assister en chemin pour franchir un obstacle. L’un dormait encore à l’arrivée, l’autre semblait satisfait de sa balade.

La «grande» espoir Roxane Cleppe a bien développé sa foulée pour distancer Alexane Simons, qui, revenue au pays, profite mieux de ses loisirs après un stage médical en France.

Fabrice Étienne en terrain connu

Fabrice Étienne aime courir à Floreffe, un village qu’il connaît parfaitement. Mais il a rarement pu goûter la saveur spéciale d’une victoire. «J’avais déjà eu l’occasion, voici une dizaine d’années, mais je n’avais pas osé prendre de risques en restant en tête avec d’autres, explique l’intéressé. Je m’étais incliné dans le final. Cette fois, ayant comblé mon retard à mi-parcours, j’ai poursuivi mon allure jusqu’au but.»

Mathieu Léonet surfe sur une bonne période avec une 2e place à la course pour le climat à Namur, trois jours auparavant (derrière Mahia). Le Jambois s’est détaché dès le début, avec notamment une longue grimpée sur macadam, avant d’attaquer les sentiers herbeux, menant vers les bords de la rivière. Moins à l’aise, compte tenu du terrain glissant, il n’a pu résister au retour du vétéran 2 Floreffois, concédant finalement 3/4 de minute à l’arrivée. Simon Delahaye a même cru pouvoir lui ravir le premier accessit, tandis que le Spirou Pascal Ledieu échouait, lui aussi, pour un podium, se contentant d’être 1er vétéran 1.

Bonne performance d’Aude Grégoire, 37e, devant les aînées Anne Dieudonné (A1) et l’aînée 2 de Fleurus, Fabienne Knott (A2), 2e au scratch et 1er de sa catégorie au challenge. Cette dernière s’est d’ailleurs rassurée avant le marathon de Vérone.