MONS

Travaux de la N50 à Ghlin: une déviation un peu trop obscure

Travaux de la N50 à Ghlin: une déviation un peu trop obscure

La nuit tombée, la déviation devient dangereuse le long de la N50. Guillaume Soupart

Il manque d’éclairage pour sécuriser les piétons le long des travaux de la N50. La ville de Mons a réagi.

Depuis une semaine, les travaux visant à réhabiliter la N50 traversant Ghlin battent leur plein. Pour permettre la bonne tenue de ces travaux, une déviation a été mise en place, via les rues du Fort et Résidences des Tours. Ces voiries desservaient les anciennes tours de logements sociaux Sorelobo et sont parallèles aux travaux en cours.

LIRE | Tous les détails de la réhabilitation de la traversée de Ghlin

Mais voilà, l’éclairage de ces voiries servant de déviation ne fonctionne pas et celui de la N50 a été coupé le temps des travaux, la voirie étant soustraite à la circulation le temps des travaux.

Or, Il y a beaucoup de piétons – dont des enfants et adolescents – qui passent par cette zone, alerte le conseiller communal montois Guillaume Soupart (Mons en Mieux). Une présence de piétons accrue par le déplacement de deux arrêts de bus (Chaussée et Charbonnage) sur le site des anciennes tours.

Une fois la nuit tombée, ils ne sont plus visibles, ou presque. Et le raccourcissement progressif de la luminosité en cette période automnale va rendre l’endroit de plus en plus dangereux pour les piétons, exposés au trafic routier. Guillaume Soupart interroge donc: est-il possible de rétablir l’éclairage de la rue du Fort?

Alertée, la ville indique de son côté «avoir fait le nécessaire en introduisant une demande auprès d’Orès pour que l’éclairage y soit rétabli dans les meilleurs délais.»

Autre problème relevé depuis le début des travaux: le non-respect de la limitation de vitesse de 30 km/h, malgré la signalisation et les actions de prévention. La zone de police prévoit des actions coups de poing pour contrôler la vitesse. Reste à savoir à quelle fréquence.