À la base du projet «A l’attaque des Alpes», il y a Comopsair, la composante de l’armée de l’Air belge de l’État-major, qui choisit de soutenir la Ligue belge de la sclérose en plaques.

L’ASBL Move Sep, en charge d’activités sportives, s’est investie dans l’organisation de ce challenge qui, pour sa quatrième édition, a mis le cap sur Chamonix, et son Plan de l’Aiguille à 2 300 mètres, après trois éditions au Ventoux. Comme l’explique Danièle Noirfalise de Bouillon, une des participantes: «L’objectif est de permettre à des gens atteints de cette maladie de réussir une ascension. Nous avons mis 9 heures pour atteindre notre objectif en partant de Chamonix. Pour certains, qui éprouvent déjà des difficultés à se déplacer sur terrain plat, cela représente un véritable exploit, avec beaucoup d’efforts et de dépassement de soi.» Parmi les participants, il y avait 7 de la province de Luxembourg, quatre patients et trois accompagnants dont une kiné, un ergothérapeute et l’époux d’une patiente. «C’est une expérience à la fois sportive et humaine. Il y a une saine émulation de groupe. Ensemble, on se sent capable de déplacer des montagnes. Voir ce que certains ont réussi à réaliser aide les autres à relativiser. Certains ont eu un courage hors du commun qui force l’admiration. Partager pareils moments donne envie de se battre pour vivre et aide à ne jamais baisser les bras.»Il y a eu des rencontres magiques, des retrouvailles avec des « anciens» et des découvertes de belles personnes. «On avait dit à une patiente qu’elle ne remarcherait jamais et elle est arrivée au sommet. Nous espérons que dans deux ans Comopsair nous proposera une nouvelle édition avec une autre destination. Même si ce n’est pas un parcours facile pour des gens atteints de cette maladie qui connaît nombre de versions différentes.»

Infos: www.movesep.be

Nos dernières videos