Proximag

Ainsi font ses marionnettes

Ainsi font ses marionnettes

ÉdA

Personnage bien connu du paysage local, Christian Pieman ne rate jamais une occasion de servir ses collines. Traditionnellement de sortie pour la fête du 1er avril, ses marionnettes se retrouvent embarquées sur les traces d’une personnalité native d’Ellezelles, le comte d’Egmont.

Trente-cinq! C’est le nombre de pantins de bois confectionnés de main de maître par le charismatique Christian Pieman. Cet enchanteur, adepte des sabbats et des sentiers étranges a vu sa passion s’intensifier en 2015, lors de la construction d’un castelet. «La réalisation d’un castelet a été un déclencheur qui a débouché sur des représentations théâtrales de marionnettes lors de la traditionnelle fête du 1er avril. Je sculpte les têtes des personnages. Ces derniers sont habillés par les membres de l’association des Amis du Folklore, mes compagnons de scène.» Constatant l’intérêt déclenché par les spectacles de ses marionnettes à tringle, Christian veut multiplier leurs interventions sur les planches. «Environ trois cent cinquante enfants ont assisté à notre dernier spectacle. Cela nous donne envie d’élargir notre offre et d’ainsi pouvoir transmettre des traditions aux nouvelles générations.» C’est donc logiquement que l’Ellezellois et sa troupe se sont lancés dans une participation au spectacle «Le chevalier de Lahamaide», initiative récente du Centre culturel du Pays des Collines. «Nous manipulons dix marionnettes lors de la troisième scène de cette histoire centrée autour du Comte d’Egmont.» Un personnage que Christian Pieman connaît bien pour avoir réalisé un bas-relief en polyester de son visage. La sculpture se trouve à Lahamaide, à quelques mètres de l’emplacement où se dressait autrefois le château du Comte.