Jukayi, le nom donné à l’association veut dire, en tshiluba, une des quatre langues parlées au Congo-Kinshasa, «levez-vous» ou» debout».

L’ASBL a vu le jour en 2010 à l’initiative de Georgette Dussen. «La création de l’association, c’est une longue histoire. J’ai trois enfants qui sont grands maintenant. J’ai aussi toujours travaillé avec des enfants et je pense avoir une relation particulière avec eux. En 2009, je me suis rendue au Congo, accompagnée par le prêtre Jean-Claude. Je n’avais pas du tout l’idée de fonder une association, mais lors de ma visite à un orphelinat, ce fut le coup de foudre. Notre premier projet est le soutien d’un orphelinat situé à la périphérie de la ville de Mbuji-Mayi, dans le Kasaï oriental. Connu sous le nom de Centre Miséricorde, cet orphelinat accueille en effet les enfants abandonnés de quelques jours de naissance à 12, voire 15 ans. Actuellement y vivent 46 enfants de 6 mois à 19 ans», explique-t-elle. De retour en Belgique, elle a donc créé l’association qui comptait une dizaine de membres. Ce premier projet est finalisé et elle s’attaque désormais à un second, créer une section artistique. «Les grandes idées ont été lancées, mais nous n’en sommes qu’au début. J’ai profité de notre dernier souper pour lancer un appel pour accueillir de nouveaux membres au sein de l’association. Ce sera un projet de longue haleine, comme le premier.» L’association organise donc diverses activités pour pouvoir financer ses projets: un souper africain, la projection d’un film, la vente d’objets artisanaux et une présence lors d’événements sur le territoire de Braine-l’Alleud. «Nous achetons du massepain artisanal que nous revendons en petits sachets. Notre ASBL est présente lors de la braderie, des féeries de Noëll».

ASBL JUKAYI Georgette Dussen, présidente 0488 38 48 52 jukayi.blogspot.com