EMPLOI

Thomas Cook: un accord sur les conditions de travail des employés a été conclu

Thomas Cook: un accord sur les conditions de travail des employés a été conclu

Silas Stein/dpa

Un accord a été conclu à propos des salaires et des conditions de travail concernant les anciens travailleurs de Thomas Cook réembauchés normalement à partir de lundi dans une soixantaine d’agences Neckermann, ont confirmé samedi le repreneur, le voyagiste espagnol Wamos, et les syndicats.

Les conditions correspondent dans les grandes lignes à celles en vigueur au sein de l’ancien Thomas Cook Retail Belgium, selon Frédéric Van Waeijenberge, directeur commercial de Wamos Benelux.

Un avis partagé par Katrien Degryse du Setca. Les travailleurs conserveront ainsi leur ancienneté et leur salaire brut, explique la déléguée syndicale. Idem pour l’assurance hospitalisation et les crédits-temps. La valeur des chèques-repas devrait par contre diminuer. Le système de bonus devrait également être revu.

Cet accord était un des derniers points à résoudre en vue de la réouverture des 62 agences de voyages et du site internet sous le logo de Neckermann lundi. Reste à savoir si cette échéance pourra être rencontrée car un nouveau système informatique doit être installé. Mais «tout semble en ordre pour pouvoir démarrer lundi», selon Frédéric Van Waeijenberge.

Wamos a annoncé voici une semaine environ la reprise de 62 des 91 agences de voyages et de près de 200 travailleurs sur les 500 employés par l’ancien Thomas Cook Retail Belgium. Les agences qui porteront le nom de Neckermann ne proposeront dans un premier temps que des produits comme Corendon, Pegase, Club Med et MisterFly.