CONSO

Prix de l’eau à Bruxelles: Vervoort ne s’oppose pas à une augmentation «mesurée»

Prix de l’eau à Bruxelles: Vervoort ne s’oppose pas à une augmentation «mesurée»

Selon Vervoort, celle-ci se traduirait par un surcoût annuel de 5,65€ par an pour un ménage de 2 personnes consommant de l’eau de manière normale. Reporters / DPA

Cela «paraît raisonnable après un gel global de cinq ans»: le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort n’est pas opposé a priori à une augmentation modérée du prix de l’eau, liée à une indexation partielle des tarifs de Vivaqua qui la demande.

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort n’est pas opposé a priori à une augmentation modérée du prix de l’eau, liée à une indexation partielle des tarifs de Vivaqua qui la demande, a-t-il affirmé ce samedi en substance devant le parlement bruxellois.

Rudi Vervoort s’exprimait à ce sujet dans le cadre de sa réplique aux multiples interventions, vendredi et samedi, à propos de la déclaration de politique générale du gouvernement bruxellois pour les mois à venir.

«La demande de Vivaqua porte en réalité sur l’acceptation par Brugel (NDLR: le régulateur bruxellois des tarifs) de l’indexation d’une partie de ses tarifs, ce qui paraît raisonnable après un gel global de cinq ans», a-t-il justifié.

Selon Vervoort, celle-ci se traduirait par un surcoût annuel de 5,65€ par an pour un ménage de 2 personnes consommant de l’eau de manière normale. C’est mesuré, «d’autant que le coût de l’eau à Bruxelles est le plus faible en Belgique – 55% moins cher qu’à Liège ou Gand -, que des mesures ont déjà été prises pour venir en aide aux plus précarisés (mensualisation de la facture d’eau, existence du fond social de l’eau) et que d’autres sont clairement envisagées dans la Déclaration de Politique Régionale, comme la mise en place d’un statut de client protégé en eau», a-t-il encore dit.