HUY

Avis négatif pour le centre de stockage des déchets nucléaires à Tihange

 Avis négatif pour le centre de stockage des déchets nucléaires à Tihange

Centrale nucléaire de tihange. BELGA

L’administration wallonne de l’urbanisme rendra un avis négatif dans le dossier du nouveau centre de stockage de déchets nucléaires à Tihange, rapporte vendredi La Libre.

Après avoir été désactivé, le combustible nucléaire est transféré dans un bâtiment d’entreposage temporaire. Or ce bâtiment arrive à saturation, tant à Doel qu’à Tihange.

Engie Electrabel a déposé une demande de permis d’urbanisme auprès de l’administration wallonne en vue de construire un nouveau bâtiment d’entreposage. Une enquête publique a été menée. Sur les neuf communes consultées, quatre ont remis un avis défavorable: Verlaine, Engis, Nandrin et Amay.

Les motivations du refus wallon ne sont pas encore connues. La consultation publique avait toutefois fait apparaître plusieurs griefs à l’égard du projet présenté, rappelle Ecolo, adversaire du projet, dans un communiqué: un entrepôt surdimensionné (120 conteneurs, soit le double du nécessaire pour stocker l’uranium irradié jusqu’en 2025), incertain dans la durée (au moins 80 ans, soit bien au-delà du démantèlement de la centrale), ainsi qu’une absence de sécurisation suffisante par rapport au risque de chute d’avions gros-porteurs.

Les députés écologistes Samuel Cogolati et Rodrigue Demeuse se sont réjouis de cette information.

«Cela montre que la mobilisation des citoyens et des communes voisines a été entendue par la Région wallonne et qu’elle a payé», ont-ils souligné dans un communiqué.