Crise au Venezuela - Le gouvernement de Maduro libère 24 opposants

(Belga) Le gouvernement du président vénézuélien Nicolas Maduro a libéré 24 opposants politiques, a annoncé jeudi le procureur général. Ces libérations feraient suite à des discussions menées le mois dernier avec une partie de l'opposition.

Parmi les opposants libérés se trouvent notamment des membres du parti "Voluntad Popular" de l'opposant Juan Guaido ainsi que du parti "Un Nuevo Tiempo". Après l'échec des négociations de paix entre Maduro et le leader de l'opposition Juan Guaido, le gouvernement a repris des pourparlers avec une partie de l'opposition, rejetée par Guaido. Juan Guaido n'a pas manqué de condamner, jeudi, l'élection du Venezuela au conseil des droits de l'Homme des Nations Unies pour 2020-2022. Les représentants de Maduro occupent des sièges tachés de sang, a-t-il dit. Il a accusé le gouvernement de Maduro d'avoir assassiné un conseiller municipal à Caracas, membre du même parti que lui. Edmundo Rada, alias "Pipo", avait disparu mercredi et son corps a été retrouvé le lendemain "calciné, avec deux balles dans la nuque", a indiqué Juan Guaido lors d'une conférence de presse. Juan Guaido tente d'évincer Nicolas Maduro depuis le mois de janvier. Il qualifie à l'envi le chef de l'Etat de "dictateur" et d'"usurpateur", en raison de la présidentielle "frauduleuse" de 2018 qui lui a permis de se maintenir au pouvoir. (Belga)