POLITIQUE

Nethys: le PTB dénonce le refus de la majorité de convoquer Mme De Bue en urgence

Nethys: le PTB dénonce le refus de la majorité de convoquer Mme De Bue en urgence

© ÉdA – Jacques Duchateau

Le PTB a dénoncé jeudi la décision de la majorité wallonne PS-MR-Écolo de refuser la convocation en urgence de la commission des pouvoirs locaux pour auditionner l’ancienne ministre Valérie De Bue (MR) et faire la lumière sur les privatisations des filiales de Nethys (Voo, Win et Elicio).

«Alors que le PTB avait demandé la convocation en urgence de la commission des pouvoirs locaux, celle-ci a été refusée, à l’occasion de la réunion (jeudi, NDLR) de la conférence des présidents, par la majorité PS-MR-Écolo», a affirmé le chef de file du PTB au parlement wallon et porte-parole du parti de gauche radicale, Germain Mugemangango, dans un communiqué.

Le PTB réclamait l’audition de Mme De Bue, ex-ministre des pouvoirs locaux, pour faire la lumière sur son implication dans les ventes des filiales de Nethys.

«Stéphane Moreau a déclaré qu’elle était au courant depuis le 13 juin des ventes. Elle dit que c’est faux. Nous voulons bien la croire mais qu’elle vienne s’en expliquer devant les parlementaires», a souligné M. Mugemangango.

Pour le porte-parole du parti de gauche, ‘c’est d’autant plus nécessaire que chaque jour apporte sa moisson de nouveaux éléments’.

«Cette majorité PS-MR-Écolo laisse traîner les choses»

«Nous avons encore appris hier que VOO avait bien été vendu le 22 mai, explique Germain Mugemangango. Non pas via une offre liante mais via une vente effective. Moreau et sa bande avaient donc encore menti à ce sujet. Cette audition est donc d’autant plus urgente», a ajouté le député communiste.

Il a indiqué ne pas comprendre l’attitude des partis de la majorité.

«Cette majorité PS-MR-Écolo laisse traîner les choses», a encore dénoncé M. Mugemangango.

«Dans ce dossier, chaque jour compte car ceux qui veulent partir avec les morceaux les plus juteux de Nethys jouent la montre pour rendre les ventes irrévocables. On nous refuse la commission d’urgence. Nous avons déjà demandé à plusieurs reprises l’audition des fameuses + mains invisibles + qui ont laissé […] vendre des filiales et on nous les refuse aussi. La lenteur de ce gouvernement sert objectivement ceux qui veulent privatiser les composantes de Nethys dans leur intérêt. Cette passivité pose question», a conclu le porte-parole du PTB.