RÉGIONS

Record fou à lier; Black M à l’école; «C’est quoi, un clic droit?»… 10 histoires marquantes dans vos régions

Record fou à lier; Black M à l’école; «C’est quoi, un clic droit?»… 10 histoires marquantes dans vos régions

Un record de pantalons attachés au domaine de Béronsart, à Gesves. EdA - Florent Marot

Voici une sélection de dix histoires marquantes dans vos régions, ces derniers jours.

xVIDÉO | 6.662 jeans, un record fou à lier au profit des plus démunis

Les magasins de prêt-à-porter PointCarré ont récolté 22 500 jeans pour Les Petits Riens. Ce mercredi, ils ont créé le record de pantalons attachés au domaine de Béronsart, à Gesves.

L’objectif du jour était d’assembler une chaîne d’au moins 5000 jeans, liés entre eux via les passants de ceinture. Avec un total officiel de 6 662 pantalons, les bénévoles de PointCarré sont parvenus à créer un record du monde. «Il n’existait pas encore de record similaire, mais le Guiness Book nous avait soumis le chiffre de 5 000 jeans. C’était le minimum pour considérer la chaîne comme un record», explique Léontine Benoît, responsable de la communication pour PointCarré. Le record est homologué, mais ne trônera pas dans le célèbre Guiness Book, pour des raisons financières.

+ «Dans les bulles à vêtements, il y a 15 % de crème, contre 20 % dans les récoltes de magasins »

xVIDÉO | Black M en concert privé à l’athénée de Nivelles

Le concert d’une vedette du rap français dans la cour d’une école, voilà qui est plutôt inhabituel. C’est pourtant la chance dont ont profité les étudiants de l’athénée de Nivelles. Ce lundi, Black M était en effet dans les murs de l’établissement secondaire pour un concert privé, qu’il a livré devant quelque mille élèves et professeurs (ainsi que d’une poignée d’invités). Le temps d’un après-midi, l’athénée a troqué son atmosphère académique (mais pas trop) pour celle, beaucoup plus décontractée, de plaine de festival.

+ « On ne savait pas quel chanteur serait là »

xMaëlle, 11 ans, décède après une chute de cheval à Hatrival

Un grave accident est survenu ce dimanche au centre équestre «L’écurie des îles» à Hatrival (Saint-Hubert). Une jeune fille se trouvait dans un état préoccupant après une chute, alors qu’elle se trouvait sur son cheval ou à proximité de ce dernier.

Mardi, on apprenait malheureusement dans l’après-midi le décès de la jeune adolescente.

Il s’agit de Maëlle Timmermans, 11 ans, de Séviscourt (Libramont-Chevigny).

Les circonstances précises de l’accident n’étaient pas encore connues. Une enquête était en cours.

xAbou et Maxime marchent sur la route inverse des migrants

Avec leur sac à dos de plus de 15 kilos et leur guide des chemins de randonnée vers Saint-Jacques de Compostelle, Maxime Deguide (22 ans) et Abou Donzo (24 ans) ressemblent à deux amis qui plaquent tout pendant quelques mois pour vivre une aventure où fleure la quête de sens.

Mais le voyage des deux jeunes hommes originaires de la région du Centre (de Manage et Chapelle-lez-Herlaimont) va beaucoup plus loin: le Maroc, puis Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire. Ce pays est le carrefour des Africains de l’ouest, nombreux à migrer en Belgique. Durant six à huit mois, les deux amis vont parcourir dans l’autre sens cette route d’environ 7400 kilomètres, à pied, qu’entreprennent des centaines de milliers de migrants. Ils ont baptisé leur périple «en sens inverse des migrants.»

+ L’aventure a deux objectifs

xSprays au poivre, boucliers, matraques… la police y a-t-elle été trop fort contre Extinction Rebellion?

La police y a-t-elle été trop fort samedi dernier contre les manifestants écologistes d’Extinction Rebellion? Ce n’est pas l’avis d’un syndicaliste flamand, qui a fait réagir le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close.

Le dispositif policier déployé pour une manifestation est décidé sur base d’une analyse de risque et non sur le message véhiculé, a expliqué le bourgmestre bruxellois, balayant ainsi la critique d’un membre du syndicat libéral flamand de la fonction publique. Ce dernier ayant dénoncé une prétendue plus grande sévérité de la police envers les rassemblements de droite que de gauche.

L’intervention muscléedes forces de l’ordre pour faire évacuer les militants écologistes d’Extinction Rebellion de la place Royale continuait de faire débat deux jours plus tard.

Après l’enquête sur des débordements policiers annoncée par le porte-parole de la police Olivier Slosse, c’est donc un représentant des hommes en bleu qui est monté au créneau pour défendre les collègues.

+ Ça devient incontrôlable et la police devient la tête de turc

+ Extinction Rebellion : « Une action policière d’une violence extraordinaire »

x«C’est quoi, un clic droit?»: l’EPN, meilleur remède à la fracture numérique

Surfer sur internet ne va pas de soi, sans parler de payer ses factures via app bancaire ou postuler en ligne. Pour certains, c’est même la souris ou le clavier qui sont chinois. Ignorer ces compétences peut creuser la «fracture numérique». Des espaces publics gratuits accompagnent les 10% qui en souffrent: les EPN. On y a surfé à l’occasion de la Journée Mondiale de Lutte Contre la Pauvreté, ce 17 octobre.

+ Plus d’infos ici

xDeux écoles en soutien de trois enfants menacés d’expulsion

Le vilain crachin d’automne de ce mercredi matin ne détrempait que les vestes et les souliers, pas la détermination des enfants, adolescents et adultes réunis, dès 10 heures, au sein de l’athénée Vauban. Venus de l’école communale Cobaux, sur le trottoir d’en face, les plus petits scandaient leur slogan avec conviction: «On veut garder Leïla, on veut garder Leïla!». Dans l’entrée de la section primaire de l’athénée, de grands cœurs en papier sont exposés, un par classe; chaque classe les a décorés, en soutien à Rabie, Xhesjon et Leïla Selmani.

Car l’enjeu de ce rassemblement était partagé par tous les participants: la famille Selmani, dont les parents et les deux plus grands enfants sont nés en Albanie, est désormais sous le coup d’une injonction d’expulsion du territoire. Le papa avait été accueilli en Belgique il y a huit ans, pour subir une transplantation du foie, une opération qui n’était pas pratiquée en Albanie. Suivi médicalement depuis, installé à Charleroi, lui et son épouse y ont construit leur quotidien. Mais voilà que l’Office des Étrangers considère que l’état de santé du papa s’est suffisamment amélioré pour être dorénavant suivi médicalement en Albanie.

+ Les trois enfants de la famille n’ont quasiment connu que Charleroi

xVIDÉO | Le calvaire des ouvriers communaux pour décrucifier le Christ de Froyennes

La restauration du calvaire de Froyennes a débuté, ce mercredi, par «la descente» laborieuse du Christ de sa croix. Il aura fallu plus de deux heures avant de déposer la statue sur le sol…

C’est grâce à la ténacité d’une Tournaisienne, Virginie Vardjan, que le calvaire de Froyennes va enfin pouvoir être restauré. Soutenue par la Région wallonne dans le cadre de la sauvegarde du petit patrimoine, l’opération est prise en charge par la ville de Tournai et l’école Saint-Luc de Ramegnies-Chin. Virginie se bat depuis plus de six ans pour que ce calvaire froyennois rongé par le temps retrouve une nouvelle jeunesse.

+ Plus d’infos ici

xPerwez: on ne construira pas la route zoning-E411

Il n’y aura pas de nouvelle route traversant les champs entre le zoning de Perwez et la sortie 11 de l’E411. Les ministres wallons Willy Borsus (MR) et Philippe Henry (Écolo) étaient ce mardi à la maison communale de Perwez pour annoncer ce qui est considéré comme une «décision raisonnable» par les autorités locales.

Le projet, défendu par la précédente majorité et en particulier par le bourgmestre sortant, André Antoine (cdH), n’a jamais fait l’unanimité. Depuis les dernières élections et le basculement de majorité, la Commune de Perwez s’opposait au projet.

+ «Des dépenses ont déjà été engagées. 3,8 millions d’euros »

xUn voleur prend une décharge en coupant un câble de 15 000 volts

Un voleur a tenté de disquer un câble électrique sur le site de l’ancien hôpital de la Dorcas, à Tournai. Il ignorait qu’il était sous tension…

Les faits se sont produits jeudi, vers 1 h 50. Un ou, plus vraisemblablement, plusieurs voleurs se sont introduits sur le site de l’ancienne clinique, au boulevard du roi Albert. Cela, depuis l’ancien parking des urgences où ils ont brisé un panneau destiné à camoufler un trou dans une vieille porte d’accès. Dans les locaux, ils ont disqué des câbles en laiton et démonté des bacs en inox.

Ils se sont ensuite dirigés vers une ancienne cabine électrique où ils ont également attaqué d’autres câbles. C’est en disquant l’un d’entre eux qu’un voleur a dû recevoir une décharge de 15 000 volts.

Ce câble était en effet toujours sous tension.

+ « Ce n’est pas celui qui a reçu la décharge qui viendra se plaindre »