BELGIQUE

On connaît l’identité des deux djihadistes belges évadés d’une prison syrienne

On connaît l’identité des deux djihadistes belges évadés d’une prison syrienne

Reporters/Abaca

Les deux djihadistes belges qui se sont évadés en Syrie se nomment Yassine Cheikhi et Mohamed Botachbaqut, a affirmé jeudi le député cdH Georges Dallemagne en séance plénière de la Chambre.

La RTBF et le journal ‘De Standaard’annoncent également avoir obtenu cette information à bonne source.

Deux hommes djihadistes belges qui étaient emprisonnés dans le nord-est de la Syrie ont pu s’échapper, selon les informations communiquées mercredi par le directeur de l’Organe de Coordination et d’Analyse de la Menace (OCAM), Paul Van Tigchelt, devant la commission des Relations extérieures de la Chambre.

Jeudi, M. Dallemagne a divulgué les noms en séance plénière: Yassine Cheikhi et Mohamed Botachbaqut. «Le premier a 26 ans. Il était signalé décédé», a-t-il précisé à l’agence Belga. «L’autre a 46 ans et est Bruxellois. Sur sa fiche d’identité du groupe terroriste État islamique que j’ai vu voir, il est indiqué qu’il préfère être candidat comme kamikaze dans un attentat en Europe. Désormais, ces deux terroristes sont libres et sont passés sous les radars».

Les services de sécurité belges ne confirment pas l’information, «simplement parce que ce n’est pas leur habitude de le faire», selon le député, qui indique avoir obtenu ces noms via une journaliste présente dans la région.

Les deux combattants ont été condamnés en Belgique par défaut à 5 ans de prison, dans deux dossiers séparés, affirme la RTBF. Yassine Cheikhi, un Schaerbeekois, avait rejoint la Syrie à l’été 2013. Mohamed Botachbaqut était pour sa part lié au réseau de recruteurs de Khalid Zerkani et a rejoint l’EI en 2014.