TOURNAI

Un voleur prend une décharge en coupant un câble de 15 000 volts sur le site de la Dorcas, à Tournai

Un voleur prend une décharge en coupant un câble de 15 000 volts sur le site de la Dorcas, à Tournai

Les faits ont été commis sur le site de la Dorcas abandonné depuis plusieurs années déjà. EdA - 302098772949

Un voleur a tenté de disquer un câble électrique sur le site de l’ancien hôpital de la Dorcas, à Tournai. Il ignorait qu’il était sous tension…

Les faits se sont produits jeudi, vers 1 h 50. Un ou, plus vraisemblablement, plusieurs voleurs se sont introduits sur le site de l’ancienne clinique la Dorcas, au boulevard du roi Albert, à Tournai. Cela, depuis l’ancien parking des urgences où ils ont brisé un panneau destiné à camoufler un trou dans une vieille porte d’accès. Dans les locaux, ils ont disqué des câbles en laiton et démonté des bacs en inox.

Ils se sont ensuite dirigés vers une ancienne cabine électrique où ils ont également attaqué d’autres câbles. C’est en disquant l’un d’entre eux qu’un voleur a dû recevoir une décharge de 15 000 volts.

Ce câble était en effet toujours sous tension.

Il est probable que le voleur électrocuté ait été complètement groggy après un tel choc électrique, ce qui permet de penser que d’autres l’accompagnaient et qu’ils se sont chargés d’emmener leur complice blessé alors qu’ils repartaient par le même chemin que celui emprunté à l’aller.

Non sans toutefois prendre la peine d’emmener les objets dérobés avec eux.

Les enquêteurs ont constaté des traces de disqueuse sur le câble ainsi que des taches de sang sur le sol. Le voleur «bricoleur» s’est vraisemblablement blessé en sursautant sous l’effet du choc électrique.

Quand un journaliste a demandé au Procureur s’il était bien normal que des câbles soient toujours sous tension sur un site abandonné depuis aussi longtemps, le second a répondu: «une chose est sûre, ce n’est pas celui qui a reçu la décharge jeudi qui viendra se plaindre…»