TENNIS

European Open: Bemelmans et Coppejans impuissants, Vliegen et Gille visent la victoire finale

European Open: Bemelmans et Coppejans impuissants, Vliegen et Gille visent la victoire finale

Pas de miracle pour Kimmer Coppejans (photo) et Ruben Bemelmans. BELGA

Il n’y a pas eu de miracle pour les «invités» Ruben Bemelmans et Kimmer Coppejans, battus 6-3, 6-4.

Les deux Belges étaient opposés aux derniers vainqueurs des Internationaux de France à Roland-Garros, les Allemands Kevin Krawietz et Andreas Mies, au premier tour du double messieurs de l’European Open, le tournoi ATP d’Anvers, une épreuve sur surface dure dotée de 635.750 euros, mercredi à la Lotto Arena. La pièce s’est jouée en une heure.

Le tournoi est ainsi terminé pour Coppejans (ATP 158), lequel avait offert une belle réplique en simple à l’Écossais Andy Murray (ATP 243), ex-numéro un mondial, qui l’a battu 6-4, 7-6 (7/4) au premier tour mardi.

Bemelmans avait lui échoué contre le Roumain Marius Copil (ATP 92) au premier tour des «qualifs».

Kevin Krawietz et Andreas Mies, vainqueurs à Roland Garros et demi-finalistes à l’US Open cette saison, affronteront au deuxième tour les Néerlandais Sander Arends et David Pel.

Ceux-ci n’avaient fait qu’une bouchée, 6-2, 6-0, du Britannique Cameron Norrie et du Sud-Coréen Woo Kwon Soon, mardi.

Steve Darcis et Arnaud Bovy ont eux été été éjectés du tableau au terme d’une rude bataille en deux sets, 7-6 (7/5), 7-5, qui a tourné en faveur de l’Uruguayen Pablo Cuevas et de l’Argentin Maximo Gonzalez, lundi.

Vliegen et Gille: «Nous sommes prêts pour ce défi»

Joran Vliegen et Sander Gille se sont qualifiés pour le deuxième tour (quarts de finale) du double messieurs de l’European Open, le tournoi ATP d’Anvers, une épreuve sur surface dure dotée de 635.750 euros, mercredi à la Lotto Arena. Tête de série numéro quatre, le tandem belge a en effet battu le Danois Frederik Nielsen et l’Allemand Tim Pütz sur le score de 6-3, 4-6 et 10-7 au supertiebreak.

Une victoire qui a boosté les deux joueurs, vainqueurs sur le circuit ATP à Bastad, Gstaad et Zhuhai ces derniers mois.

«Ces résultats nous avaient mis de la pression supplémentaire pour le match d’aujourd’hui (mercredi, NDLR)», a avoué Sander Gille. «Nous voulions absolument garder cette bonne forme en Belgique et savions que le public attendait quelque chose de nous. Une fois sur le court, on était plus à l’aise et on s’est concentré sur le match. Les nombreux fans dans les tribunes nous ont poussé. C’était un encouragement bienvenu car c’était du 50-50 sur le court.»

«Nous sommes sortis au premier tour deux années de suite et nous ne voulions certainement pas sortir d’emblée pour la troisième fois», a enchaîné Vliegen. «C’est bien d’avoir franchi ce premier obstacle, mais on n’est pas rassasié. Nous sommes arrivés ici avec de l’ambition. Nous voulons remporter le tournoi. C’est un sérieux défi mais nous sommes prêts pour la bataille.»

Vliegen et Gille gardent également la Coupe Davis dans un coin de leur tête. La Belqique doit participer à la nouvelle édition du 18 au 24 novembre à Madrid où elle devra affronter l’Australie et la Colombie en phase de poules.

«La Coupe Davis est toujours dans nos pensées même si ce n’est pas tout de suite», explique Gille. «Nous devons encore travailler dur et obtenir de bons résultats. Après, nous verrons si nous serons sélectionnés. À présent, ce qui compte c’est le prochain match contre Santiago Gonzalez et Aisam-ul-Hag Qureshi. Nous ne les avons jamais affrontés. Je m’attends à rencontrer un tandem très fort. Ils sont actifs à ce niveau depuis de nombreuses années.»

Nos dernières videos