LIÈGE

Trafic de migrants: 4 ans de prison requis contre le prévenu

Trafic de migrants: 4 ans de prison requis contre le prévenu

Photo d’illustration Photo News

Le parquet a requis, mercredi, devant le tribunal correctionnel de Liège, une peine de quatre ans de prison contre un Irakien âgé de 44 ans suspecté d’être impliqué dans un trafic d’êtres humains et dans des faits de faux.

Le prévenu est suspecté d’avoir facilité la venue de plusieurs migrants et d’avoir abusé de leur état de faiblesse.

Les faits avaient été dénoncés par un père et sa fille en juillet 2012. Ces deux premières victimes avaient exposé qu’elles avaient été séquestrées par le prévenu qui leur avait réclamé 26.000 dollars supplémentaires à la somme initialement convenue pour parvenir à une immigration clandestine.

L’enquête avait permis de confondre le prévenu, impliqué comme maillon important une filière qui faisait migrer clandestinement des Irakiens en passant par la Turquie, la Grèce et l’Italie. Inscrit au CPAS de Namur, le prévenu réalisait, selon le parquet, une dizaine de voyages par an dans le cadre de ses activités illégales. Une perquisition réalisée à son domicile avait permis de découvrir un très grand nombre de faux passeports et documents d’identité.

Le parquet a insisté sur la mauvaise foi du prévenu et sur le fait qu’il avait exploité l’état de détresse de certains migrants pour leur soutirer de l’argent. Le substitut a requis une peine de quatre ans de prison et une amende conséquente.

Le prévenu a contesté l’ensemble des faits et a soutenu qu’il avait des activités occultes d’agent de change pour justifier la découverte de faux documents à son domicile. Son avocat a sollicité son acquittement.

Le jugement sera prononcé le 13 novembre.


Nos dernières videos