CHARLEROI

Six ans de prison ferme pour l’agression d’un septuagénaire dans le métro

Six ans de prison ferme pour l’agression d’un septuagénaire dans le métro

Photo d’illustration EdA

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné mercredi A.A., 33 ans, à une peine de six ans de prison ferme. L’homme était poursuivi pour une agression violente commise dans le métro à Charleroi sur un septuagénaire.

Le prévenu était reparti avec le portefeuille et le GSM de la victime. A.A. était également poursuivi pour un vol avec effraction. Le ministère public avait requis une peine de cinq ans de prison ferme.

Le 7 avril dernier, la victime en compagnie de sa femme s’est rendue au marché de Charleroi. Après avoir pris le métro, le septuagénaire remontait les escaliers quand A.A. lui a donné un coup dans les jambes, avant de s’acharner sur la victime, lui arrachant sa veste pour le dépouiller de son portefeuille et de son GSM. Selon le prévenu, la victime se disputait avec une dame et il était simplement intervenu. «J’avais pris beaucoup de drogue et après je ne me souviens plus trop. Mais je l’ai vu se disputer avec une autre personne et j’ai demandé ce qui se passait.»

Le prévenu âgé de 33 ans est aussi suspecté d’un vol avec effraction à La Louvière, le 25 mars 2019. «J’avais beaucoup bu au carnaval de Binche et j’ai dormi chez un ami.» A.A., pensant être au domicile de son ami, s’était servi dans le frigo et avait emprunté des cigarettes qui se trouvaient sur la table.

Le ministère public avait requis une peine de cinq ans de prison ferme pour le trentenaire, qui se trouvait en état de récidive. A.A. possède plusieurs antécédents judiciaires en matière de vols avec violence. «Il représente un réel danger pour la société. Quand il consomme de la drogue ou de l’alcool, il se comporte autrement.» Les deux versions du prévenu étaient jugées assez loufoques par le parquet.

Me Thomas Puccini, avocat de la défense, a plaidé pour sa part une peine raisonnable, compte tenu des aveux du prévenu sur toutes les préventions. «C’est un toxicomane avéré. Pour la seconde prévention, il raconte une scène assez surréaliste. Le problème, c’est qu’il y a une perte de contrôle avec les produits stupéfiants et l’alcool.»


Nos dernières videos