KAYAK

EN IMAGES | Sur la Meuse à la recherche de la lune

Trente-deux kayakistes étaient réunis dimanche soir à Jambes pour un sprint de 100 mètres sur la Meuse.

Dimanche en fin d’après midi le port de plaisance de Jambes a vibré au son de la musique électro diffusée par le véhicule sono d’une grande marque de boisson énergétique. La cause de cette agitation? La course de kayak organisée par le champion du monde Maxime Richard. Une course éliminatoire sur 100 mètres à contre courant, c’est une distance peu habituelle pour les trente-deux kayakistes belges et étrangers qui ont répondu à l’invitation. Pour augmenter la difficulté, l’épreuve a commencé à la tombée de la nuit mais pour les demi-finales et les finales c’est dans le noir complet «à la frontale» que les concurrents se sont éclairés. «Ça s’est bien passé, j’étais un peu stressé car il n’a pas fait très chaud cette semaine, mais aujourd’hui on a de la chance avec la météo explique Maxime Richard. C’était difficile de faire le parcours car il y avait beaucoup de vent l’après-midi mais ça c’est calmé par après. Les concurrents sont satisfaits.»

Victoires françaises

Des seize hommes inscrits, c’est le Français Guillaume Burger qui l’emporte lors de sa finale face au Belge Artuur Peters. Médaillé à trois reprises cette année en coupe du monde, sa victoire n’est pas vraiment une surprise. Chez les dames c’est la Française Sarah Guyot, cinquième sur le 200 mètres aux derniers J.O., qui s’impose.

Outre les concurrents, leurs amis et familles l’événement a aussi attiré des spectateurs, qui ont profité de la terrasse de la capitainerie. La lune, par contre, elle est restée cachée derrière les nuages. Peut-être que l’année prochaine elle sera de la partie.