BRUXELLES

PHOTOS & VIDEO | Des interpellations lors du mouvement Extinction Rebellion sur la Place Royale

Les activistes d’Extinction Rebellion n’ont pas réussi à pénétrer dans les jardins du Palais royal à Bruxelles samedi après-midi. Ils se sont donc rassemblés sur la Place Royale.

Ils veulent l’occuper pendant au moins 24 heures pour dénoncer l’urgence climatique et encourager les autorités politiques à agir. Vendredi, une délégation de militants a été reçue par le chef du cabinet du Roi, rapporte le Palais.

Le mouvement Extinction Rebellion avait invité tous les habitants de Belgique à occuper le jardin du Palais Royal de Bruxelles pour y tenir des assemblées populaires débattant des réponses à apporter à l’urgence de la crise climatique et écologique. Les initiateurs entendent ainsi interpeller directement le Roi, pour qu’il sorte «de sa réserve constitutionnelle». Ils espèrent aussi pousser les gouvernements à reconnaître l’état d’urgence et à agir en conséquence.

Cependant, les jardins du Palais royal sont situés dans une zone neutre, où les manifestations sont interdites. La police bruxelloise avait donc tout prévu pour empêcher l’occupation des lieux. Les sorties du parc royal du côté du Palais royal ont été fermées. De nombreux policiers ont été mobilisés. Ils ont conduit les militants sur la Place Royale, où quelques centaines de personnes se sont réunies.

Quelques manifestants du mouvement Extinction Rebellion, qui occupent la Place Royale ce week-end, ont été interpellés par la police bruxelloise, samedi, peu après 16h00. Ils tentaient de forcer l’entrée des jardins du Palais royal.

Parallèlement, quelques dizaines d’activistes se sont regroupées dans le parc royal où ils ont hué la police.

Vers 18h00, la police de Bruxelles a commencé à évacuer les manifestants du mouvement Extinction Rebellion de la Place Royale. Une auto-pompe a été mise en action et des manifestants ont reçu des jets de spray au poivre, a constaté l’agence belga sur place.

Le point à 19h

Peu après 19h00 samedi, la police de Bruxelles a évacué l’ensemble des manifestants d’Extinction Rebellion qui s’étaient rassemblés sur la Place Royale. Selon les premières constatations, plusieurs centaines de militants ont été interpellés. Ils ont été répartis en différents groupes avant d’être conduits dans les casernes de la police à Etterbeek où ils resteront maximum 12 heures.