BELGIQUE

Affaire Nethys | Muriel Targnion évoque sa démission d’Enodia: «raisons personnelles» et «fantasmes»

Affaire Nethys | Muriel Targnion évoque sa démission d’Enodia: «raisons personnelles» et «fantasmes»

«Il n’y a pas eu de pression du PS»: c’est la lecture de Muriel Targnion. BELGA

Muriel Targnion (PS) a donc annoncé hier sa future démission de la présidence du CA D’Enodia. Elle affirme ne pas avoir subi de «pression» du parti socialiste et parle notamment de «raisons personnelles».

+ À LIRE AUSSI | Les indemnités de départ du management s’élèveraient à 2,5 millions

La bourgmestre de Verviers et présidente d’Enodia, maison-mère de Nethys, Muriel Targnion (PS), a annoncé ce jeudi sa future démission, effective lors du prochain CA d’Enodia qui devrait se tenir «d’ici la fin du mois», a-t-elle indiqué à sa sortie, ce jeudi peu avant 22h, entourée des administratrices PS Nathalie Dubois et Laura Crapanzano. Elle restera administratrice.

Muriel Targnion restera administratrice d’Enodia et a démissionné pour des «raisons personnelles». «Le CA a commencé une heure en retard car j’avais un rendez-vous personnel lié à ma famille et c’est ce que j’ai appris à ce rendez-vous, avec en plus toute la difficulté que c’est d’être présidente d’Enodia, qui a fait que j’ai pris cette décision», a-t-elle détaillé. «Cela n’a pas été demandé par le CA», a-t-elle assuré. «Je ne démissionne pas aujourd’hui. j’ai bien présidé ce CA, j’ai bien présidé le CA de Finanpart. Et le CA m’a bien donné sa confiance pour aller le représenter demain à l’AG» de Nethys.

«Des fantasmes»

«Il n’y a pas eu de pression du PS», assure-t-elle. «Ce sont des fantasmes du PTB.» Concernant les tensions apparues mercredi soir dans l’émission de la RTBF «À votre avis» entre elle et Christophe Lacroix, bourgmestre socialiste de Wanze, Muriel Targnion estime que ce dernier «n’a pas compris que j’étais là pour défendre les communes, ce qu’on a toujours fait au sein d’Enodia.»

La démission de Muriel Targnion est apparue comme inéluctable au fil des heures, ce jeudi. Les deux administrateurs Écolo au sein du CA d’Enodia, Muriel Gerkens et Julien Vandeburie, avaient tout d’abord annoncé qu’ils demanderaient le remplacement de Muriel Targnion à la présidence. Le PTB en avait ensuite remis une couche, exigeant sa démission «avec effet immédiat» puisque «ses positions démontrent qu’elle soutient complètement la stratégie de la mafia Nethys». Le PS, son propre parti, avait ensuite donné le coup de grâce en milieu d’après-midi, déclarant qu’il serait «élégant que Muriel Targnion quitte le conseil d’administration d’Enodia».

Cette dernière était arrivée à la tête d’Enodia, l’ex-Publifin, peu après les élections communales d’octobre 2018. Proche de Stéphane Moreau, elle a défendu jusqu’au bout les décisions du conseil d’administration et du management de Nethys, estimant notamment qu’aucune faute grave n’a été commise dans le cadre de la vente des trois filiales de l’entreprise (Voo, Elicio et Win).

AG extraordinaire chez Nethys ce vendredi

Ce vendredi, une assemblée générale extraordinaire se tiendra chez Nethys, au cours de laquelle le trio Jean-Pierre Hansen, ex-patron d’Electrabel, Laurent Levaux, président du CA d’Aviapartner et Bernard Thiry, ancien patron d’Ethias et président de Resa, seront proposés pour siéger comme nouveaux administrateurs.


Nos dernières videos