article abonné offert

Un concept qui se veut aussi itinérant

Un concept qui se veut aussi itinérant

Une seconde vie a été donnée à cette cellule vide. ÉdA J.W.

Soutenue par la Ville de Spa, la vitrine-boutique de Christine Weisberger fera figure de laboratoire. «J’étais allée visiter ce type de pop-up store à Liège, Namur et Bruxelles et je ne savais pas vraiment comment mettre ça en place ici à Spa, indique Sophie Blain, chargée de la dynamisation du centre-ville et qui s’occupe de la communication autour de l’événement.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 139 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos