LIÈGE

Jeune de 19 ans tué d’un coup de couteau lors d’une altercation familiale: la mère libérée

Jeune de 19 ans tué d’un coup de couteau lors d’une altercation familiale: la mère libérée

Image d’illustration. BELGA

La mère du jeune Bilal (19 ans), tué d’un coup de couteau lors d’une altercation familiale le 28 août dernier, a bénéficié mercredi d’une mainlevée de la part du juge d’instruction, a indiqué son avocate Me Séverine Solfrini, confirmant une information de Sudpresse. Les circonstances exactes de la scène restent à préciser, a ajouté l’avocate.

Le jeune Bilal (19 ans) avait été tué d’un coup de couteau le mercredi 28 août dernier lors d’une dispute familiale dans son domicile de Sainte-Walburge (Liège). Il avait été atteint au thorax.

Ses parents, inculpés de meurtre, avaient été privés de liberté. Leurs détentions avaient été confirmées lors de leurs comparutions en chambre du conseil. Mercredi, la juge d’instruction Joliet a ordonné la mainlevée du mandat d’arrêt de la mère de Bilal et l’a donc libérée.

Me Séverine Solfrini avocate de la mère de Bilal, a confirmé cette remise en liberté. «L’affaire s’est déroulée dans le huis clos d’une famille modeste et sans histoire. Les premières versions livrées n’étaient pas précises sur le rôle du père et de la mère. La mère avait affirmé que les faits étaient arrivés “ par sa faute ” car elle culpabilisait. Mais il ressort de différents éléments que ce n’est pas elle qui a porté le coup de couteau. Cette mère, qui a le soutien de ses enfants, est finalement parvenue à expliquer le contexte familial dans lequel se sont déroulés les faits», a commenté Me Solfrini.

Le père a reconnu qu’il était présent avec son fils au moment de la scène mais il ne reconnaîtrait pas avoir porté ce coup de manière volontaire. Son fils se serait empalé sur le couteau.

Le père reste détenu jusqu’à son prochain passage devant la chambre des mises en accusation. La mère est désormais libre mais elle reste inculpée, comme le père, du meurtre de son fils.