Fairebel et Fairtrade s’associent pour produire un lait chocolaté équitable

Fairebel et Fairtrade s’associent pour produire un lait chocolaté équitable

ÉdA

La marque Fairebel, qui promeut un lait 100% belge, et le label Fairtrade, qui assure un prix juste aux producteurs de l’hémisphère sud, ont décidé de s’associer pour produire un lait chocolaté à base de cacao certifié équitable.

Une association «qui prouve qu’on peut faire du commerce autrement», soulignent les deux partenaires, alors que les secteurs laitiers et du cacao connaissent d’importantes difficultés.

Concrètement, Fairebel s’engage à payer plus pour le cacao afin d’assurer le prix minimum garanti aux producteurs du Sud par le label Fairtrade. À partir du mois de novembre, le prix d’achat du lait au goût de chocolat de la marque Fairebel sera augmenté de 2 cents. Pour chaque produit vendu, un cent sera reversé à la prime Fairtrade dont bénéficient les coopératives certifiées équitables, tandis que l’autre servira au financement d’un projet de développement en Côte d’Ivoire.

«En Afrique de l’Ouest, un producteur de cacao gagne en moyenne 67 cents par jour. Les producteurs sont cantonnés à une pauvreté extrême, où avoir accès à une nourriture saine est un défi quotidien et les frais de production impossibles à couvrir», explique Nicolas Lambert, directeur du label Fairtrade Belgium.

Une réalité qui fait écho à celle de bon nombre d’agriculteurs laitiers belges qui peinent à percevoir un revenu rémunérateur pour leur travail.

«Avec ce projet, les agriculteurs belges, membres de la coopérative Fairecoop se montrent solidaires vis-à-vis des producteurs du Sud. Nous faisons également appel au soutien des consommateurs, grâce à qui ce projet unique peut devenir un réel succès. C’est ensemble que nous amènerons un changement positif dans le Nord comme dans le Sud», estime Erwin Schöpges, président de la coopérative Fairecoop, à l’origine de la marque Fairebel.