FRANCE

Mandat d’arrêt contre un Allemand pour une affaire de meurtre d’un enfant

Mandat d’arrêt contre un Allemand pour une affaire de meurtre d’un enfant

AFP

La justice française a délivré un mandat d’arrêt contre un ressortissant allemand concernant la mort d’un écolier de 10 ans enlevé en 2004 dans un centre de vacances près de Saint-Nazaire, dans l’ouest de la France.

Le juge d’instruction en charge de l’enquête sur la mort de Jonathan a indiqué avoir délivré «un mandat d’arrêt contre Martin Ney, ressortissant allemand actuellement détenu en Allemagne».

Le mandat d’arrêt «a été diffusé en la forme européenne mercredi», a-t-il précisé.

Le mandat d’arrêt contre Martin Ney va être diffusé par le parquet de Nantes auprès de l’Allemagne afin d’envisager que M. Ney puisse être entendu, a confirmé une source judiciaire.

L’hypothèse de la responsabilité de Martin Ney est, parmi d’autres, explorée de longue date par les enquêteurs et cette piste a été relancée en avril 2018 par des aveux indirects, entre détenus.

Le codétenu de Martin Ney avait alors affirmé avoir recueilli les aveux de ce criminel, déjà condamné à perpétuité en 2012 pour le meurtre de trois enfants dans le nord de l’Allemagne.

Selon le quotidien Presse-Océan, le juge d’instruction nantais espère que les autorités allemandes remettront le suspect à la France en vue de sa mise en examen «au début de l’année 2020».

Jonathan, originaire du Cher, avait été enlevé dans la nuit du 6 au 7 avril 2004 dans un centre de vacances de Saint-Brévin-les-Pins, près de Saint-Nazaire. Son cadavre avait été découvert quelques semaines plus tard, le 19 mai, ligoté et lesté d’un parpaing dans un étang proche de Guérande à 25 kilomètres du lieu de l’enlèvement.