article abonné offert

SOCIÉTÉ

Pub sexiste de Bicky, une dérive de la rapidité des réseaux sociaux? «Je n’ose pas croire que c’est délibéré»

Pub sexiste de Bicky, une dérive de la rapidité des réseaux sociaux? «Je n’ose pas croire que c’est délibéré»

© Bicky

Dans l’œil du cyclone depuis mardi pour sa publicité douteuse qui met en scène un homme frappant une femme, que risque réellement la marque Bicky? On fait le point avec Sophie Pochet, professeur de publicité à l’IHECS.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 751 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?