BELGIQUE

La Flandre n’atteindra pas ses objectifs 2020 de réduction des émissions de CO2

La Flandre n’atteindra pas ses objectifs 2020 de réduction des émissions de CO2

Image d’illustration Belga

La Flandre manquera sans doute son objectif européen 2020 de réduction des émissions de CO2, annonce d’emblée, mercredi dans les pages du Morgen, la nouvelle ministre flamande de l’Environnement (et de l’Énergie) Zuhal Demir (N-VA).

À quelques mois de l’échéance, il est difficilement imaginable de radicalement changer la trajectoire régionale en la matière, qui dirige la Flandre, dans le meilleur des cas, vers une réduction d’environ 10% de ses émissions de CO2 par rapport à 2005, alors que l’objectif fixé est -15,7%.

L’objectif en matière d’énergies renouvelables sera vraisemblablement également manqué, note le journal, qui remarque que le nouvel accord de gouvernement flamand est étonnamment silencieux quant aux objectifs climatiques imposés par l’Europe. Quant aux objectifs à l’horizon 2030, le gouvernement Jambon compte bien tenter d’y parvenir, mais la tâche semble déjà bien difficile compte tenu du manque de politiques décisives envisagées par l’attelage N-VA – CD&V – Open Vld sur les plans énergétique et climatique: le projet de taxe kilométrique a été abandonné, ainsi que les rénovations obligatoires après achat d’une habitation. Or, c’est sur ce genre de mesures que reposait le plan climat flamand provisoire, qui en lui-même ne suffisait déjà pas à rencontrer les objectifs européens 2030.

Zuhal Demir doit, pour fin octobre, proposer sa version, définitive, d’un plan climat régional.

La seule solution à court terme, pour la Flandre, sera d’acheter des «crédits» de CO2 auprès des meilleurs élèves en matière d’émissions, qui auraient été au-delà de leurs objectifs. Ce sera sans doute le cas de la Wallonie, auprès de laquelle la Flandre a droit de priorité pour l’achat de crédits. Une estimation grossière du gouvernement Bourgeois table sur une facture de quelque 40 millions d’euros pour que la Flandre compense son retard pour 2020 via de tels crédits.

Le Bond Beter Leefmilieu, s’exprimant dans le journal, est en tout cas furieux: «le gouvernement précédent, via la bouche de la ministre Schauvliege, a maintenu pendant des années que la Flandre rencontrerait ses objectifs climatiques 2020. La ministre Demir, du nouveau gouvernement qui comporte les mêmes partis, vient après quelques jours annoncer gaiement que ce ne sera finalement sans doute pas le cas», critique Mathias Bienstman.