COURSE À PIED

Renard, 2e Européen à Charleville

Renard, 2e  Européen à Charleville

Encore une performance pour Arnaud, après le Ventoux. Heymans

C’était un rendez-vous immanquable pour bon nombre de joggeurs. Dimanche, ils étaient presque 8 000 au départ de la 100e édition de Sedan – Charleville-Mézières, la plus ancienne course de ville à ville en France.

Parmi les nombreux participants, le Remicourtois Arnaud Renard voulait tirer son épingle du jeu et l’a superbement fait. «Je voulais démarrer calmement mais je me suis retrouvé seul avec les 9 Kenyans à l’avant de la course, évoque-t-il. J’ai fini par lever le pied pour ne pas me griller.» Arnaud s’est alors retrouvé au sein d’un trio pour se disputer la place de 1er Européen et prendre la 10e place du général. «Mais l’un des deux n’a pas voulu collaborer, disant qu’il était cuit, mais il a accéléré à trois kilomètres de la fin pour nous lâcher. C’est un peu dommage, mais c’est le jeu.» L’athlète, qui vient de fêter ses 34 ans, s’offre ainsi une très belle 11e place parmi près de 8 000 joggeurs et une deuxième place européenne derrière d’intouchables Kenyans. «L’épreuve n’était pas un grand objectif pour moi, confie-t-il. Je n’ai pas fait la même préparation ici que je ne l’avais faite pour le Ventoux, mais j’avais envie de venir. C’est une épreuve qui me convient bien avec de longues lignes droites et quelques faux plats montants.»

Un résultat qui vient conclure une superbe saison pour le Remicourtois. «Ma performance à Bruxelles m’a fait passer un cap, analyse-t-il. Je suis plus régulier alors qu’avant j’avais régulièrement des coups de mou.» Arnaud Renard a livré l’une de ses plus belles saisons en 2019 et il espère confirmer dès début 2020. «Je vais faire des cross et des corridas cet hiver pour me préparer. Mon premier objectif de l’année sera le semi-marathon de Barcelone au mois de février.» Toujours entraîné par Roger Igo, l’athlète peut sans doute encore rayonner sur de grandes courses.