CINÉMA

Toutes les sorties cinéma de ce mercredi 9 octobre

Toutes les sorties cinéma de ce mercredi 9 octobre

Christophe Honoré, Édouard Bergeon et Ang Lee sont au menu de ce mercredi. -

Un hôtel, des ex, des champs, une calvitie, du glyphosate, des comédiens, des musiciens, des magiciens, un tueur et même une bombe: il y a tout cela, et bien plus encore, dans les sorties cinéma de ce mercredi 5 octobre. Les critiques de L’Avenir vous disent quoi en penser. Vous n’êtes pas obligés de les croire. Juste de les lire.

Chambre 212

 

Comédie dramatique de Christophe Honoré. Avec Chiara Mastroianni et Benjamin Biolay. Durée: 1 h 30.

 

Ce que ça raconte

 

Maria a trompé Richard, qui ne s’en remet pas. Elle déménage pour la nuit dans l’hôtel d’en face. Et voir ressurgir, très concrètement, les «fantômes» de son passé amoureux.

 

Ce qu’on en pense

 

Peut-être le meilleur film de Christophe Honoré. Très parisien, certes, mais drôle, intelligent, solidement casté et bourré de clins d’œil cinéphiliques. Un régal presque inattendu.

La critique complète

Au nom de la terre

 

Drame d’Édouard Bergeon. Avec Guillaume Canet et Veerle Baetens. Durée: 1 h 43.

 

Ce que ça raconte

 

Fin des années 70. Tout juste revenu des États-Unis, Pierre rachète la ferme familiale. Et s’engage rapidement sur le terrain d’une agriculture intensive. Avec les dettes que cela suppose…

 

Ce qu’on en pense

 

L’affiche est pourrie, la calvitie de Canet aussi. Et si les intentions sont louables et compréhensibles (Bergeon raconte l’histoire de son propre père), le résultat est très académique, mais révélateur de la politique de l’Europe en matière d’agriculture.

La critique complète

Gemini Man

 

Film de science-fiction d’Ang Lee. Avec Will Smith, Mary Élisabeth Winstead et Clive Owen. Durée: 1 h 57.

 

Ce que ça raconte

 

Henry Brogan est un tueur professionnel qui a fait ses preuves. Mais lorsqu’il décide de prendre sa retraite, il devient la cible d’un agent qui lui ressemble… étrangement.

 

Ce qu’on en pense

 

En voulant procurer une expérience inédite sur grand écran (le film est tourné en 4K, 3D et à 120 images par seconde), Ang Lee délaisse tout le reste, surtout le scénario.

La critique complète

Le chardonneret (The Goldfinch)

 

Drame de John Crowley. Avec Nicole Kidman, Ansel Elgort. Durée: 2 h 20.

 

Ce que ça raconte

 

Théo a perdu sa mère dans un attentat au musée Metropolitan de New York, quand il était enfant. Puis a grandi avec le souvenir d’un tableau de chardonneret aperçu juste après, comme un symbole du malheur reçu en héritage.

 

Ce qu’on en pense

 

Le bouquin de Donna Tartt était merveilleux, et fut maintes fois récompensé. Son adaptation ne pouvait qu’être décevante. C’est beau, c’est bien casté, mais trop étroit pour le propos.

La critique complète

Le regard de Charles

 

Documentaire de Marc Di Domenico. Avec la voix de Romain Duris. Durée: 1 h 23.

 

Ce que ça raconte

 

De 1948 à 1982, muni de sa caméra, Charles Aznavour filme ses amis, ses amours et ses emmerdes.

 

Ce qu’on en pense

 

À travers ses propres images d’archives, le chanteur français nous livre son journal intime. Et c’est bouleversant.

La critique complète