BASKET-BALL

Alost va pouvoir poursuivre la compétition

Alost va pouvoir poursuivre la compétition

Les Alostois (ici lors de leur succès à Charleroi) recevront bien Mons samedi. BELGA

Le club flandrien, pointé du doigt par l’aile flamande de la fédération, a fourni des explications. Il peut continuer à jouer.

Une tempête dans un verre d’eau? L’aile néerlandophone de la fédération de basket-ball (VBL) est revenue hier après-midi sur sa décision prise lundi soir. Elle avait annoncé postposer toutes les rencontres des équipes d’Alost. Une décision qui avait d’abord fait l’effet d’une petite bombe. Le club flandrien avait mis en liquidation son ASBL en août dernier pour créer une nouvelle société (SCRL), tout en conservant le même matricule sportif. «Mais une erreur administrative relative à l’envoi d’une facture de la fédération avait été commise par le club, elle a été réparée», ont fait savoir les dirigeants de la VBL ainsi que de la Pro Basketball Ligue.

«Nous avons obtenu tous les éclaircissements nécessaires, assure Arthur Goethals, le président de la Ligue. Alost va donc poursuivre le championnat de D1 et le match de samedi contre Mons aura lieu.»

Reste à savoir si les nouveaux dirigeants vont bien honorer toutes les dettes de l’ancienne ASBL. Locataire de sa salle, le Forum, le club aurait ainsi par exemple une ardoise d’environ 50 000€ envers la Ville. D’autres créanciers privés craignent aussi de ne pas récupérer leur argent. «La commission des licences suit la situation, les actifs et les passifs doivent avoir été cédés», glisse Wim Van de Keere, le manager général de la Ligue.

Une répétition du scénario vécu en 2001 semble donc pour l’instant écartée. À l’époque, Okapi Alost avait été mis en liquidation, et son matricule avait disparu. Le club avait rebondi en rachetant le matricule de Renaix.