Initié, il y a quelque trois ans, par Valérie Charles, le projet «Les Jardins de l’Escalier » repose sur le principe de l’auto-cueillette, du respect de la terre, de l’humain, de la société, du producteur, etc.

S’apparentant à un grand potager de quartier, l’endroit est accessible à tout un chacun, généralement du mois de mai à la fin du mois d’octobre, moyennant une inscription préalable. Une fois cette démarche effectuée, la liste des légumes disponibles est envoyée chaque semaine, par courriel, aux membres qui peuvent venir, le mercredi ou le vendredi de 14 h 30 à 18 h 30, cueillir les légumes qu’ils souhaitent. «Aux Jardins de l’Escalier, explique Valérie Charles, on cueille des produits frais choisis au gré de l’envie du moment, on se balade dans une oasis de nature, on rencontre ses voisins, on laisse ses enfants s’amuser tout en apprenant et on rentre chez soi pour (re) découvrir le goût et les bienfaits de produits sains et savoureux.» Quant au fonctionnement proprement dit, celui-ci est simple et basé sur la confiance réciproque. Les cueilleurs sont invités à venir avec leurs sacs et/ou leurs caisses et leur couteau. À l’entrée des «Jardins», se trouvent des cagettes et autres seaux gradués permettant d’évaluer les quantités de légumes récoltés et donc, le prix à payer. Les légumes disponibles sont indiqués sur le terrain au moyen d’un panneau noir, de même que leur nom, leur prix et les instructions de cueillette. Une fois la cueillette terminée, reste à s’acquitter du montant dû. Deux options sont proposées aux cueilleurs. Soit ceux-ci payent en espèces dans une tirelire, soit ils effectuent un virement électronique sur place, via leur smartphone. Hormis la vente de légumes, Valérie Charles propose également des stages pour les enfants, ainsi que des formations.

11, rue de l’Escalier. Infos: 0485 45 44 47