Certains sortent de leurs études avec des rêves. et d’autres avec une idée commercialisable qui pourra ravir les palais du coin.

C’est le cas de deux Arlonais, Simon et Grégoire, qui se sont lancés dans la production d’un tout nouveau gin. Cela faisait quelque temps que les deux amis de longue date souhaitaient travailler ensemble sur un projet. L’un travaille dans les arts culinaires pour des restaurants étoilés, l’autre est concepteur de produits. Voilà un duo complémentaire qui promet. Pour eux, ce fut évident de commercialiser un produit purement belge, équitable et de qualité. C’est là que l’idée du gin leur est venue. En plus, ils aiment en boire et il est à la mode pour le moment. Ils ont alors fait des recherches sur le gin, les distilleries de la région pour la production, les graphistes locaux pour le design et leur identité visuelle. Ils ont préféré s’associer à des professionnels, sélectionnés avec soin, pour s’assurer que leur produit soit de qualité. Ce gin a ainsi été conçu et est distillé par une entreprise belge et bio (Radermacher). Composée d’après les idées des Arlonais, la recette de l’Orolaunum Vicus est en fait inspirée d’une boisson ancestrale indémodable chez nous, le maitrank. Il a d’ailleurs été validé par des connaisseurs et de nombreux amateurs! La soirée de lancement a eu lieu le 28 septembre à l’Insolite à Arlon. Depuis, il est disponible dans divers bars de la province ainsi que chez Manigart. Vous ne l’avez pas encore goûté? Alors, qu’attendez-vous? Soutenez-les, suivez-les sur la page Facebook de leur gin «Orolaunum Vicus»… et vous comprendrez peut-être ce que veut dire leur slogan «Secretum Oppidi Araluhensis».