Il y a deux ans, Christel Hérion a l’idée de lancer des ateliers de tricot à Crisnée baptisé «Trico’Thé» et ce, avec un double objectif.

«Nous cherchions une activité pour faire sortir les dames âgées de la solitude dans la commune. Le tricot revenant à la mode, on s’est dit que ce serait donc sympa de lancer des ateliers de tricot. L’idée était aussi de remettre au goût du jour la laine belge. Mais c’est un parcours très difficile car il y a peu de producteurs et la laine est très chère », explique Christel qui, elle, tricote depuis l’âge de huit ans.

Elles sont donc environ une dizaine à se retrouver tous les troisièmes samedis du mois, de 10 h à 12 h à la salle «La Cava» à Kemexhe, pour partager et tricoter ensemble. «C’est un moment très convivial et ça crée beaucoup de liens. Lors des ateliers, il n’y a pas vraiment d’animatrice à proprement parler mais si quelqu’un a besoin d’explications, il y a en a toujours l’une ou l’autre qui est présente pour expliquer.» L’objectif est aussi que les ateliers soient intergénérationnels. «Les ateliers sont vraiment ouverts à tout le monde. On aimerait d’ailleurs que des hommes viennent nous rejoindre. Le but est aussi que les grands-mères puissent transmettre leur savoir-faire. Et à l’occasion, on organise aussi des ateliers mamans/enfants.»

L’atelier Trico’Thé a même créé sa propre marque «Des mailles qui m’aillent» avec laquelle les participantes proposent certaines de leurs créations à la vente. « Cela nous arrive de vendre lors d’événements par exemple. Cela nous permet surtout de racheter du matériel. » L’atelier peut aussi travailler sur commande. «On peut réaliser des choses sur-mesure sur demande, comme par exemple une dame qui voudrait un pull pour son fils.»

Des mailles qui m’aillent/Atelier Trico’thé – 0476 36 02 20