Si «La ruche qui dit oui» est un concept qui existe dans de nombreux endroits, ce n’était pas encore le cas à Péruwelz du moins jusqu’en mai 2019.

Thierry Depuydt a lancé l’initiative et le premier bilan est très positif. Il nous rappelle le fonctionnement du système: «Tout se passe par internet lorsque l’on se rend sur le site de «la ruche qui dit oui». Les clients peuvent donc découvrir les producteurs qui adhèrent au projet et ce qu’ils proposent. Les clients passent commande pour le mardi minuit au plus tard. Ils paient en ligne et viennent chercher leur commande le jeudi entre 17 h et 18 h au local situé à l’arrière des Caves d’Artois». 18 artisans et producteurs, dont une moitié de l’entité de Péruwelz, ont adhéré au concept et sont satisfaits de cette initiative. «Tout le monde est gagnant car le commerçant a déjà vendu les produits qu’il amène et les clients sont certains de recevoir ce qu’ils ont commandé. Il n’y a effectivement aucune vente le jour même donc inutile de vous déplacer si vous n’avez pas effectué de commande». On trouve quasiment de tout sur le site: «Du pain, des fruits et légumes, de la viande, des produits laitiers, du fromage, du savon, des produits d’entretien 0 déchet. Il commence à y avoir une bonne ambiance entre artisans et ils aiment finalement se retrouver le jeudi pour les livraisons ». Le retour aux produits d’origine locale et régionale est effectif depuis quelques années et c’est une bonne nouvelle. «Savoir d’où provient telle ou telle denrée est une préoccupation et revalorise nettement le travail de passionnés soucieux de la qualité de ce qu’ils fournissent. Je trouve qu’il faut valoriser ce savoir-faire et c’est donc une bonne formule», conclut Thierry, coordinateur. À la fin août, la halle couverte près de la gare a accueilli un marché artisanal qui a permis de découvrir ces artisans.