Si L’Avenir Verviers a l’obligation légale (conformément à la loi du 23 juin 1961) de publier le droit de réponse du club, il tient toutefois à préciser et surtout contester les faits qui lui sont reprochés dans le traitement de l’information.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 25 des 72 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos